Ali Farka Touré et Toumani Diabaté Grammy du ’’Meilleur album de musique traditionnelle’’

- Publicité -
Dakar, 14 fév (APS) – Les Maliens Ali Farka Touré et Toumani Diabaté ont remporté le trophée du ’’Meilleur album de musique traditionnelle’’ de la 53-ème soirée des Grammy Awards qui se tenait dans la nuit du dimanche à Los Angeles, pour leur disque ‘’Ali & Toumani’’ (World Circuit/Nonesuch, 2009).

Le gala, marqué par de nombreuses prestations scéniques, s’est déroulé au Staples Center de Los Angeles. Il a été retranmis en direct sur CBS et de nombreux sites Internet américains.

Touré et Diabaté succèdent, dans la même catégorie, à leur compatriote Mamadou Diabaté, distingué l’année dernière pour son disque ’’Douga Mansa’’ (World Village, 2008), lequel revisite quelques uns des airs classiques de l’ancien royaume mandingue du Gaabu (Sénégal, Guinée Bissau, Casamance, Gambie).

Composé de 11 titres, l’album ’’Ali & Toumani’’ est le dernier enregistrement d’Ali Farka Touré, décédé en mars 2006. Le virtuose de la kora Toumani Diabaté et la star du blues malien proposent un voyage dans le temps (reprises de classiques du patrimoine mandingue), dans les sonorités et dans l’espace culturel de l’ancien Empire du Mali.

’’Ali & Toumani’’ fut enregistré aux Livingston Studios, à Londres, en 2005, quelques mois avant la mort du guitariste. Celui-ci décroche ainsi son troisième Grammy. Ali Farka Touré avait été primé pour ‘’Talking Timbuktu’’ (avec Ry Cooder en 1995) et ‘’In The Heart Of The Moon’’ (déjà avec le même Toumani Diabaté en 2006).

Parmi les artistes ou groupes du continent africain, seuls les Sud-Africains de Ladysmith Black Mambazo ont été récompensés trois fois aux Grammy Awards : en 1988 (’’Meilleur enregistrement folk traditionnel’’), 2005 et 2009 (’’Meilleur album de musique traditionnelle’’).

- Publicité-

D’autres artistes d’Afrique ont été récompensés dimanche soir par les académiciens du Grammy, pour le compte de l’édition 2011 : la Malienne Oumou Sangaré est associée à la ’’Meilleure collaboration vocale’’ pour le titre ’’Imagine’’ (arrangé par Herbie Hancock et Larry Klein) ; le Soweto Gospel Choir est distingué avec le Grammy du ’’Meilleur arrangement musical’’ décerné à l’Américain Christopher Tin pour le morceau ’’Baba Yetu’’.

Le Malien Bassekou Kouyaté et son groupe Ngoni Ba, nominés pour ’’I Speak Fula’’, les Sud-Africains du Soweto Gospel Choir pour ’’Grace’’ (catégorie ’’Meilleur album de musique traditionnelle’’) et la Béninoise Angélique Kidjo pour ’’Õÿö’’ (section ’’Meilleur album de musique contemporaine’’) étaient aussi nominés mais ils n’ont pas été récompensés.

Le Grammy, la plus prestigieuse reconnaissance dans le monde de la musique, est remis par l’Académie américaine de l’enregistrement créée en 1957 par la ’’National Academy of Recording Arts and Sciences’’.

Il récompense, dans plus de 100 catégories, les plus grands noms de la musique internationale que ce soit au niveau artistique ou technique. Tous les styles de musique y sont réunis : Jazz, Soul, Hip Hop, Pop, Rock, Country…

L’académie est née de la vision de musiciens professionnels et de labels à Los Angeles qui ont senti le besoin de créer une structure pour représenter les créateurs.

’’Les membres fondateurs de l’académie voulaient célébrer les performances des musiciens, chanteurs, producteurs et ingénieurs de l’industrie musicale’’, indique le site Internet de l’académie. Les Grammy sont ’’les seules distinctions décernées aux artistes sans considération du nombre de ventes et des classements dans les charts’’.

ADC/AD

Source : APS

spot_imgspot_img
- Publicité -

DERNIERS ARTICLES

Articles Similaires