Queen Biz : « Mon album fera pleurer beaucoup de personnes »

- Publicité -

Auteur, compositrice, Queen biz de son vrai nom Coumba Diallo a séduit les sénégalais à travers son single « Wallu » sorti en juillet 2009. Depuis lors elle prépare son album pour le grand plaisir des mélomanes. Trouvée en plein répétition elle a bien voulu répondre aux questions de Dakarmusique.com. Entretien

Dakarmusique.com : Bonsoir Queen biz, qu’est ce qui explique le choix de ce nom d’artiste ?
Queen Biz : Mon vrai nom c’est Coumba , et d’habitude on nous surnomme Coumbis dans notre société , et phonétiquement coumbis et Queen biz ont une relation consonantique , puisque il existait déjà des artistes utilisant ce Blaze j’ai choisi alors queen biz pour me démarquer. Queen qui veut dire en Français Reine, je me considère comme étant la reine même si ca peut vous paraitre audacieux. Ce qui nous amène au biz , qui peut être interprété de trois manières , D’abord biz qui renvoie au  show bizz , ensuite au mot Anglais bees qui signifie Abeilles , on c’est que les abeilles ça pique grave et c’est la même chose avec  mes chansons qui traitent  de réalités et de sujets sensibles comme on peut le voir avec Wallu. Et pour terminer Biz comme Bizou qui fait référence à mes fans, à mes proches à tous ceux que j’aime.

Dakarmusique.com : Parlez nous un peu de votre parcours :
Queen Biz : Au temps ou le rap battait son plein, sous l’influence de groupes tels que les Fugees, Daraaj,  j’ai formé un groupe qui avait pour nom « The lions » en compagnie de deux de mes copines. En ce temps plus précisément en 1999 nous étions au collège d’enseignement secondaire Ogo Diop, une expérience qui sera plus ou moins éphémère. Après l’obtention de mon baccalauréat j’ai  rejoint l’université Cheikh Anta Diop, à partir de la bas un autre groupe voit le jour « The Angels », un crew que j’’ai composé avec deux autres amis Mat teco et Ndiaga qui se trouve actuellement au Canada .Mais après avoir participé à quelques concerts de rap de la place , l’’aventure tourne court, ce qui m’a poussé par la suite à opter pour une carrière solo.
Dakarmusique.com : Détentrice d’un master en droit option relations internationales et diplomatiques, un choix entre les études et la musique s’est il imposé à un moment donné de votre carrière ?
Queen Biz : Je n’ai jamais hésité entre les deux , du fait que j’ai toujours privilégié les études d’ailleurs c’est ce qui explique que je ne me suis pas fait connaitre plutôt , j’ai fait quelque chose comme dix ans de carrière avant d’être connue , quand on fait de la musique il est important d’avoir un Background , quelque chose dans la tête , tous ceux qui me connaissent notamment mes promotionnaires savent que je ne badine pas avec les études.
Dakarmusique.com : Votre single wallu a eu un énorme succès  au prés du public Galsen , comment avez-vous Accueilli ce succès ?
Queen Biz : Je l’ai accueilli avec beaucoup d’humilité et de modestie, cette chanson parle tout simplement du quotidien des sénégalais  moi en tant que banlieusarde c’est tout naturellement que je l’ai fait. Ce n’est qu’un single, je garde la tête sur les épaules et je partage ce succès avec mes amis et ma famille.
Dakarmusique.com : Est –il vrai que vous avez indexé du doigt le ministre Aliou sow en pleine prestation lors de la soirée gala musique et mode qui s’est déroulée le 2 juillet dernier ?
Queen Biz : Ah là ce sont les journalistes qui l’ont dit (sur un ton ferme), ce n’était pas du tout mon intention première, ce jour là des personnalités étaient présentes dans la salle dont Mr Aliou sow , tu sais quand on est artiste il faut vivre son art pleinement , quand je joue une chanson, je la joue à fond qu’importe les circonstances , dans wallu il  y’a certains passages ou je fais une comparaison , entre les repas copieux des riches et les maigres repas des pauvres. Dans la salle il y’avait les ministres d’un coté et les autres de l’autre, c’était juste pour montrer ce contraste mais il n’y avait rien de méchant.
Dakarmusique.com : Queen biz est influencé par plusieurs styles musicaux, comment pouvez-vous définir ce que vous faites ?
Queen Biz : J’ai débuté par le rap, actuellement je fais du Hip hop, je touche à beaucoup de styles, Dans mon album il y’a du Rnb, de la soul,  il y’a également de l’acoustique, du reggae, je pense même que c’est beaucoup plus de la variété, il ne faut pas se focaliser sur un seul style, dans Queen Biz il y’a le terme business donc je suis obligé de faire tout ce qui marche.

queen-biz-gf

- Publicité-

Dakarmusique.com : Pensez-vous un jour faire du mbalax ?
Queen Biz : Dans la vie il  ne faut jamais dire jamais, le Mbalax est une musique nationale, même si ce que je fais ce n’est pas spécifiquement  du Mbalax , cela ne m’empêche pas d’avoir recours à des instruments traditionnels tels que le Tam-tam , comme en atteste le son que Didier Awadi a fait avec Doudou Ndiaye . Il y’a d’autres instruments tels que le Djembé , la kora , beaucoup de rappeurs le font et ca marche très bien et tout ceci procure une certaine originalité et une identité à notre musique surtout quand il s’agit de l’exporter  vers l’occident.
Dakarmusique.com : A quand la sortie de votre album ?
Queen Biz : L’album est déjà bouclé, on attend juste une date stratégique.  La sortie est prévue au mois de septembre ou à une date ultérieure,  Mais ce qui est sûr, le nouveau single sortira après le ramadan pour être précis,  le jour de la korité.
Dakarmusique.com : Peut-on avoir un avant  gout de cet opus,  je veux dire de plus amples informations sur ce produit ?
Queen Biz : L’album sera composé de 12 titres et s’intitulera « Maux croisés » qui signifie en wolof  «Métite you Dadjié » , un opus qui parle de mon vécu , je me suis également inspiré du quotidien des hommes , Bon pour ne pas tout vous dévoiler aussi , c’est un album  qui promet et qui fera pleurer beaucoup de personnes.
Dakarmusique.com : Quels messages lancez-vous aux jeunes qui veulent faire de la musique ?
Queen Biz : Je leur  dirai de se battre, le chemin est tortueux et parsemé d’embûches. Je dirai également à ceux qui étudient de poursuivre leurs études, ne jamais reléguer les études au second plan,  il n’est pas donné à tout le monde de réussir dans la musique. En plus du talent il faut également faire preuve de patience, pour réussir il en faut de la patience.
Dakarmusique.com : Le mot de la fin :
Queen Biz : Je salue  le peuple sénégalais et je lance un message de paix. Surtout avec l’approche des élections présidentielles, je demande aux sénégalais d’être civilisés et de défendre l’image de notre pays aux yeux de la communauté internationale, pour qu’on puisse en sortir la tète haute.

Abdoulaye Fadel Kane
[email protected]

spot_imgspot_img
- Publicité -

DERNIERS ARTICLES

Articles Similaires