Les animateurs PinJi apportent des éclairages sur les causes du faux bond de l’artiste Wally Seck, à l’inauguration du stade Abdoulaye Wade.

- Publicité -

Les animateurs PinJi apportent des éclairages sur les causes du faux bond de l’artiste Wally Seck, à l’inauguration du stade Abdoulaye Wade.

La polémique née du «faux-bond» de l’artiste Wally Seck, à l’inauguration du stade Abdoulaye Wade, a fait réagir les animateurs à la Tfm, PinJi. Ces derniers ont apporté une explication à ce couac. «Toute la logistique était gérée par les Turcs. Du micro du président Macky Sall aux autres. Pareil pour la deuxième partie du spectacle, après le match», disent-ils.

Ils poursuivent : «Il y avait un fil conducteur. Le programme des légendes, Fally Ipupa, Youssou Ndour, Baba Maal, Ismaila Lo, Tarba Mbaye, Wally Seck étaient étalés sur une heure. Lorsqu’on a mis le Cd, chaque artiste devait jouer sur une séquence. Il s’est trouvé que le préposé à l’organisation a appelé Wally Seck et Cie au moment où Fally devait monter sur scène. Placé dans la loge, les deux sons qu’il allait chanter étaient terminés/»

PinJi ont ainsi tonné : «Nous ne savons pas pourquoi Wally est descendu. Il a peut-être dû attendre longtemps. Sinon, cela n’a rien à voir avec Ndiaga Ndour, PinJi ou Abba. Ceux qui disent que Ndiaga a saboté la prestation de Wally racontent des contre-vérités. Au contraire, Ndiaga, Abba et moi avions une grosse envie de l’annoncer. Mais les Turcs ne maîtrisent pas l’envergure des artistes. C’est ce qui explique les failles.»

spot_imgspot_img
- Publicité -

DERNIERS ARTICLES

Articles Similaires