Gutty DUARTE « J’ai entendu parler de l’hospitalité sénégalaise dans des chansons et c’est ce que je vis en ce moment. »

- Publicité -

Madame GOMES née Isabel DUARTE, est appelée Gutty depuis sa tendre enfance. Elle est originaire de l’Angola mais le quitta à l’âge de huit ans pour s’installer au Cap Vert avec ses parents. A l’âge de vingt ans, elle part émigrer aux Etats-Unis et ce voyage sera un grand tournant dans sa vie. Cette mélancolique transition lui permettra de créer une musique multiculturelle dans les années 1990 qui marquera les débuts de sa carrière artistique. Elle est présente au Sénégal pour la première fois, suite à ses démarches auprès du promoteur sénégalo-capverdien Mix, pour découvrir cette terre hospitalière et faire la promotion de son album…
 
Dakar Musique : Gutty, nous vous laissons vous présenter un peu aux sénégalais.
Je m’appelle Isabel DUARTE. Gutty est mon surnom et en même temps nom d’artiste. Je suis née en 1967 en Angola et je me suis installée avec mes parents au Cap Vert lorsque j’avais huit. Je suis mariée et mère de jumeaux qui sont âgés de dix-sept ans. Je vis aux Etats-Unis depuis mes vingt ans. Voilà un peu ma biographie.
 
Dakar Musique : Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à vous expatrier et pourquoi le choix des Etats-Unis ?
Je dois dire qu’après l’obtention de mon baccalauréat, il m’était très difficile voire quasi impossible de trouver du travail au Cap Vert. Alors j’ai commencé à faire des démarches auprès des ambassades présentes dans mon pays et c’est celle des Etats-Unis qui m’a acceptée la première.

Dakar Musique : On connaît beaucoup de grands chanteurs capverdiens qui portent votre nom de famille DUARTE. Est-ce que vous êtes de la même famille ?
(Rires) Non ! Je dois dire que je m’attendais un peu à cette question. Nous ne sommes pas de la même famille, c’est une coïncidence. Moi, je suis chanteuse parce que je le sens, j’aime la musique.

Dakar Musique : Comment vous êtes arrivée à la chanson et quelle a été la rencontre déterminante de votre parcours ?

Une fois aux Etats-Unis, j’ai commencé à chanter des serenadas ou bien sérénades en français et autres tocatinas pour la communauté capverdienne des Etats-Unis. C’est ainsi que j’ai été découverte par un ami du nom de Djuta BARROS qui a ressenti en moi un sens lyrique et passionné à travers les messages que je véhicule dans mes textes. De ce fait, je considère que c’est cette rencontre qui m’a permis d’arriver là où j’en suis aujourd’hui.

Dakar Musique : Qu’est ce qui explique votre présence au Sénégal et quelles sont vos impressions concernant ce pays ?
Je suis présente ici dans le cadre de la sixième édition de l’élection Miss Cap Vert du Sénégal et pour faire aussi la promotion de l’album que j’ai sorti en 2008. Je dois avouer que j’ai beaucoup insisté pour venir me produire au Sénégal. C’est un pays que j’ai découvert à travers des chansons, le dénominateur commun qui a attiré mon attention étant l’hospitalité. La générosité exprimée par ces morceaux m’a poussée à vouloir venir visiter le Sénégal et je ne le regrette pas. Je vis d’autant plus cette hospitalité que l’orchestre avec lequel je travaille en ce moment est composé uniquement de sénégalais et d’un capverdien. Ainsi je pense être en mesure de témoigner du charme particulier de ce pays.

duarte-02

Dakar Musique : Parlez-nous à présent de votre album.
J’ai sorti en 2008, un album intitulé RESPOSTA sur le marché américain. En effet, si je l’ai enregistré entièrement au Cap Vert, il est sorti aux Etats-Unis. Nous avons écoulé le premier tirage de trois mille exemplaires, de sorte que nous allons procéder à un deuxième tirage. Cette fois-ci nous allons faire des bonus tracks de notre clip pour les fans.

- Publicité-

Dakar Musique : Que signifie RESPOSTA ?
Resposta est un appel que je lance à l’intention des expatriés. Dans ce titre je leur dis que quelque soit le temps que l’on passe à l’extérieur de notre pays, que ça soit une année, ou deux ans ou bien même quarante ans, l’important c’est de rentrer chez soi. On doit toujours retourner au pays et y investir car il aura encore et toujours besoin de nous. C’est en substance ce que cela signifie.

Dakar Musique : Pourquoi avez-vous choisi de faire de la world musique ?
En fait, je fais de la world musique par rapport aux américains sinon je fais de la musique traditionnelle du Cap Vert. Vous savez aux Etats-Unis dès que vous faites de la musique qui n’est pas la leur, ils la considèrent comme une musique du monde autrement dit une musique étrangère. Je suis restée dans les rythmes traditionnels capverdiens que vous connaissez c’est-à-dire le « Batuka », le « Funana », la « Coladeira » etc.

Dakar Musique : Comptez-vous faire des featuring avec des chanteurs sénégalais ?

Oui, effectivement je suis entrée en pourparlers avec certains, comme Philip MONTEIRO. Par ailleurs je précise que je n’envisage pas de chanter en rythme mbalax, mais je mettrai volontiers des voix en wolof dans mes chansons.

Dakar Musique : Quel sera votre mot de la fin ?

Le Sénégal est un beau pays et je suis entièrement séduite. Je suis de nature très calme et je suis très bien entourée, aussi je prépare sereinement la soirée capverdienne. Je pense :« Ndank-ndank » (Petit à petit) ça ira.

Ndeye Mané TOURE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
- Publicité -

DERNIERS ARTICLES

Articles Similaires