Entretien inédit avec Mary Ndiaye : « Au début ma maman ne voulait vraiment pas que je fasse de la musique… »

- Publicité -

Mary n’est pas une artiste à présenter ; la chanteuse au caractère expressif  très particulier,  à la voix forte et vivante, et au style vestimentaire qui rappelle ses origines africaines était de passage au Sénégal.  Lors de ce court séjour au pays, Dakar musique s’est fait accorder une interview exclusive avec la star. Nous avons retrouvé la sensas Mary du coté des Mamelles, épuisée  et voix cassée par ses différentes prestations,  mais elle  a tout de même tenu à répondre à nos questions.  Entretien.
Dakarmusique.com : Quelle est la raison de votre venue au Sénégal ?
J’ai déjà deux fois au paravent étais au Sénégal quand j’étais plus jeune, cette présente venue est ma   troisième fois. Je suis là, parce que j’ai sorti récemment mon un single « big dreamer », de plus je sais que j’ai beaucoup de fans dans ce pays, donc je suis ici dans le cadre de la promotion de mon single et également pour approcher mes fans un peu plus.
Dakarmusique.com : Quelle est votre histoire  avec la musique ?
Petite, je suivais beaucoup la télé et particulièrement MTV, c’est là que j’ai découvert Michael Jackson, que j’aimais énormément avec Janet Jackson, et Whitney Houston. Et à dix ans déjà  je m’intéressais démesurément à la musique. C’est par la suite  que je suis allé dans une école pour y apprendre la musique, école que j’ai quitté quelques temps après parce que celle-ci était une chorale ; toutefois c’était une excellente école mais mes ambitions et mes projets étaient tout autres que ceux qui y étaient professés. Au début ma maman ne voulait vraiment pas que je fasse de la musique uniquement, elle voulait que  je l’allie avec les études, choses que j’ai conjuguées comme j’ai pu, d’ailleurs j’ai été une fois primé meilleur élève de mon école. Les études étaient primordiales mais malgré mon choix, ma mère me soutient toujours.
Dakarmusique.com : Qu’est-ce qui a été le déclic pour que fassiez de la musique ? Quels sont les artistes qui  vous ont inspiré ou influencé ?
C’est Michael Jackson et Whitney Houston qui m’ont le plus  influencé à mes premiers pas, et à mes balbutiements musicaux ; Michael Jackson parce que c’est  le show extraordinaire, et Whitney Houston parce qu’elle avait la voix. Et par la suite il y a eu Laurin Hill, Stevie Wonder !!! (Rires) etc.
Dakarmusique.com : Un accueil aussi favorable de la part du public sénégalais vous fait quoi comme effet ?
Ca me fait trop plaisir de m’apercevoir qu’on m’aime autant au pays. Cet amour que mes fans me témoignent me protège et je m’y sens en sécurité.  J’ai vu que ma Page Officiel  est  aimée par pas mal fans du pays, en tout cas cet apport me réconforte  tant, et m’encourage à aller de l’avant.
Dakarmusique.com : Vous êtes très appliqué sur votre look, qu’est-ce qui explique cela ?
Je ne veux pas suivre la tendance, je veux vraiment apporter quelque chose de diffèrent, de singulier genre mon propre style. Il y avait un temps où mes amis me trouvaient  « old fashion », mais je me suis toujours dite que c’est ça mon style, c’est cela même mon identité. A travers ce style je veux montrer la beauté, la pureté, la force, l’énergie,  la beauté de la culture, le courage bref j’y exhibe et j’agite le  portrait  de la femme africaine.
Dakarmusique.com : Swedish artiste of the year comment avez-vous  réalisé cette prouesse?
Bah ils m’ont seulement appelé pour me dire que j’étais nominé. Pour moi c’était vraiment grand parce qu’être une artiste africaine et recevoir un tel prix en Suède, ça, c’était vraiment géant.
Dakarmusique.com : Votre rencontre avec Akon ?
Un jour, je me suis levé et me suis dite que je vais contacter Akon, donc j’ai mis quelques unes de mes chansons sur  Hitlab (site crée par Akon pour recruter les jeunes talents). J’ai posté mes sons là-bas et deux ans après, on m’appelle pour me dire que mon track « big dreamer » avait accroché Akon. Cette chanson avait attiré son attention, c’est après qu’il m’a contacté pour que  je vienne à son studio à Atlanta voila.
Dakarmusique.com : Vous avez parlé de big dream, en fait quel est votre grand rêve ?
Mon rêve, c’est parvenir à faire la différence  à travers la musique que  je fais. Je ne voudrais pas faire des tournées pour seulement en faire, mais je voudrais inspirer les gens, interagir avec eux pour vraiment extérioriser cette africanité. Montrer cette femme africaine en moi qui a des ambitions larges et, d’ailleurs je suis professeur de musique. C’est pourquoi j’ai toujours voulu que mes élèves me regardent comme un modèle et non pas  comme une star, afin de les encourager  à aller toujours de l’avant.
Dakarmusique.com : Un message à lancer à vos fans ?
N’ayez jamais peur de rêver,  rien ne peut vous arrêter dans vos entreprises à part vous-même.

Réalisé par Moustapha KORERA, dakarmusique.com
[email protected]

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
- Publicité -

DERNIERS ARTICLES

Articles Similaires