Demba GUISSE : « Baaba Maal et Ablaye Mbaye m’ont poussé à faire de la musique… »

- Publicité -

Demba GUISSE est un jeune chanteur auteur-compositeur de musique ‘’Mbalax’’. Il est issu d’une famille d’artistes où il y a des batteurs de tam-tam et des chanteurs. Il a donc commencé à faire de la musique dès son jeune âge, d’ailleurs c’est cette même musique qui l’a amené à abandonner ses études. Demba GUISSE a remporté une fois un prix d’Oscar des Vacances, il a à plusieurs fois représenté son pays dans des compétions de musiques africaines sa façon de donner un bon exemple. Dans cette entrevue de Dakar Musique avec Demba, l’artiste reviendra sur la cause de sa longue absence, sur la musique qu’il pratique etc. Entretien.

Dakarmusique.com : Demba GUISSE s’est fait rare.
(Rires) on me répète souvent cela ! Vous savez quand vous entreprenez un certain type de travail, il nécessite que vous vous claustrez un tant soit peu pour que quand vous émergez, les gens puissent rendre satisfecits pour le produit fini que leurs montrerez. Mais bon l’essentiel est que quand on se fait rare c’est uniquement à cause du travail et rien d’autre.

Dakarmusique.com : depuis combien de temps faites-vous de la musique et qu’est-ce qui vous a poussez à la faire ?
La musique est une chose que j’ai toujours aimé faire ; BaabaMaal et AblayeMbaye m’ont poussé à faire de la musique, et je me souviens qu’à mes débuts en 1994 c’étaient les chansons de ce dernier que je reprenais, mais c’est véritablement en 1997 que j’ai proprement commencé à jouer, et là je ne reprenais que des chansons de BaabaMaal, et  à des concours et à des show. Mais hamdouhlilah, car maintenant on peut dire que l’apprenti a mûri et fait désormais ses propres choses tout en respectant toujours ses idoles.

Dakarmuusique.com : vous chantez du Folk et de l’acoustique très souvent.
Contrairement à ce que la plupart des artistes font dans ce pays, moi je préfère faire autre chose que ce que la majorité fait ; c’est pourquoi je ne joue que du Folk et de l’acoustique, j’ai toujours voulu faire une musique qui s’ouvre au monde, une musique rare ou que beaucoup de monde ne pratique pas afin de pouvoir transcender toutes les frontières.

- Publicité-

Dakarmusique.com : c’est vrai que vous êtes un jeune talent, mais est-ce que vos ainés dans ce milieu vous apportent une aide ?
Je suis en permanence en communication avec mon papa Baaba Maal, on discute de pas mal de choses et on est également sur de nombreux projets. Mais à part cela, comme on le dit souvent je me débrouille avec les moyens du bord qu’ils soient maigres ou autres chose je vole de mes propres ailes

Dakarmusique.com : il parait qu’il y a des gens qui vous mettent des bâtons dans les roues.
Non (rires) ! Absolument pas car moi je ne sors jamais, excepté quelques soirées de BaabaMaal qui se tiennent au Just4U, je reste dans mon coin. Tous les artistes qui se font malmenés c’est parce qu’ils vont à des soirées où ils ne sont pas invités, et si ça ne tient qu’à moi, ces scènes regrettables ne se passeront jamais, car je n’y mets jamais mes pieds.

Dakarmusique.com : votre dernier mot ?
Je parlerai aux artistes de ma génération en leurs disant de redoubler d’efforts, car le chemin qui mène au succès est jalonné d’embuches, qu’ils travaillent au maximum parce que tout ira mieux Ich Allah.

Par Moustapha KORERA, Dakar Musique
[email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
- Publicité -

DERNIERS ARTICLES

Articles Similaires