Coolartmc : « l’injustice est un phénomène assez présent dans notre société ; l’exemple de Malick Noel Seck en dit long »

- Publicité -

A l’occasion de la sortie de son nouveau single intitulé « Justice bou Koumba am Ndeye », le rappeur Matar Mbaye plus connu sous le nom de Coolartmc s’est confié à dakarmusique.com.

Dakarmusique.com : Coolartmc pourquoi le choix de ce nom d’artiste ?
Ce nom est parti d’un film que Je regardais avec mes amis. L’acteur principal se nommait Cool et c’est à partir de là que les gens de mon quartier  qui savaient que j’étais Mc, ont commencé à m’appeler par ce nom. Par la suite  j’ai ajouté les  deux mots Art et Mc. Coolartmc reflète mon vécu dans le rap. Tout au long de mon parcours, j’ai toujours cultivé la foi, le courage et la patience. C’est juste pour montrer que je suis un artiste qui est cool dans l’art qu’il fait.

 

Dakarmusique.com : parlez nous un peu de votre parcours, de vos débuts à nos jours ?
J’ai découvert le rap par le biais de mes  grands frères. A l’époque, j’étais aux parcelles assainies et c’est après mon retour à Thiaroye sur mer que j’ai créé un groupe avec un ami, mais l’aventure a tourné court. Loin de me décourager, je reviens avec le groupe Bidew bi en compagnie de deux autres amis et c’est après ces expériences que j’ai décidé de suivre une carrière solo en 1998.
Depuis lors, le combat se poursuit. On a  en quelque sorte balisé notre chemin dans l’underground et maintenant on s’est dit qu’il est temps de sortir et de faire bouger les choses.

Dakarmusique.com : « Justice bou Koumba am Ndeye », parlez nous de votre nouveau single ?
Comme vous l’entendez  « justice bou koumba am ndeye » c’est assez large : l’injustice est un phénomène assez présent dans notre société ; l’exemple de Malick Noel Seck en dit long. Il ne mérite pas d’aller en prison et c’est quelque chose d’assez dangereux. Il faut le reconnaitre et pourtant à coté y’en a qui font pire. Et à travers ce single, je veux dire par là que la justice doit être équitable, il ne devrait pas exister de favoritisme ni de discrimination.
J’évoque également le contexte politique et social de notre pays notamment le ticket présidentiel qui n’est pas passé grâce à la prise de conscience de la jeunesse sénégalaise. Les rappeurs également sont montés au créneau en jouant leur partition et il est de notre devoir d’apporter notre soutien car nous représentons le peuple.

- Publicité-

Dakarmusique.com :Avez-vous prévu des concerts, des prestations pour accompagner la promo du single ?
Effectivement avec mon staff, je suis en train  d’œuvrer dans ce sens. Nous faisons les choses étape par étape. Déjà, on a fait beaucoup de radios, on a également effectué des interviews dans de nombreux quotidiens de la place. Il faut aussi souligner que de nos jours, les concerts se font rares mais quand même nous comptons respecter le plan qu’on a établi. On réfléchit également sur la possibilité de faire un clip et comme je l’ai dit si on peut faire des prestations, on le fera surtout pour sensibiliser les populations par rapport aux élections qui se profilent.

cooalrtmc_2

Dakarmusique.com : pouvez vous nous donner un avant gout de cet album ?
En ce qui concerne l’album, mon label VAZYMUSIC assurera toute la production musicale et l’essentiel est fait ; les textes et la musique  sont déjà calés, on a fait également énormément de recherches. L’album sera sur la lancée du single, c’est-à-dire qu’elle sera portée sur la conscientisation des populations et plus particulièrement de la jeunesse. Et qui connait Coolartmc sait que je suis un rappeur conscient.
Il y’a une chose qui m’a toujours fait mal étant jeune , le fait qu’on dise que les jeunes sont en perte de repère ou qu’on nous considère comme des coquilles vides qui ne sont pas en accord avec nos valeurs à savoir « le Ngor , le Jom, le kersa » et c’est à partir de çà que j’ai centré une partie de l’écriture de l’album pour leur faire comprendre que ces valeurs sommeillent en nous. Il faut que les parents comprennent que les temps changent et qu’ils réfléchissent à la possibilité de nous inculquer ces valeurs citées  en les adaptant  au contexte de l’heure. Les jeunes également doivent trouver  un équilibre juste entre  tradition et modernité .D’ailleurs, j’ai fait un son titré « Ma génération » qui sera probablement le prochain single qui viendra après  « Justice bou Koumba am Ndeye », et je suis persuadé que les gens comprendront d’avantage le concept de l’album après avoir écouté ce single prévu peut-être en décembre.

Dakarmusique.com : Quels rapports Coolartmc entretient il  avec les rappeurs de Thiaroye et de la banlieue en général ?
A Thiaroye j’entretiens d’excellents rapports avec tous et même en dehors de Thiaroye aussi on se connait entre Mc, on se croise lors des concerts.

Dakarmusique.com : Le mot de la fin ?
Je remercie Dakarmusique.com pour la disponibilité et le déplacement. Je n’oublie pas également VAZYMUSIC qui a toujours été à mes cotés. On a connu des hauts et des bas, et j’ai bon espoir que notre collaboration va porter ses fruits. Mention spéciale aussi à mes fans de Thiaroye sur mer qui sont derrière moi et me montrent leur soutien à chaque fois. Je n’oublie pas aussi mon staff qui effectue un travail colossal.  A tous ces gens, Coolartmc leur dit que le meilleur reste à venir.

{youtube}edrAcZmXpzg{/youtube}

Abdoulaye Fadel Kane
[email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
- Publicité -

DERNIERS ARTICLES

Articles Similaires