Yemi Alade : « Je pense que la perception de l’Afrique est en train de changer doucement pour le meilleur ».

- Publicité -

Rencontré par nos confrères de PAM (Pan African Music) au dernier FEMUA à Abidjan. Dans cet entretien l’artiste nigériane est revenue sur son parcours et les opportunités qui s’offrent aux artistes africains sur le continent.

« Je pense que Paris et Londres restent des capitales importantes pour la musique, mais l’Afrique est en train de prendre sa place aujourd’hui. Prends mon exemple, moi je tourne des clips en Afrique, mais aussi à Paris. Je viens d’en tourner un à la Tour Eiffel avec une Ferrari, mais je tourne aussi à Dubaï ou à Londres. Ces villes restent importantes, mais l’Afrique est récemment devenue le lieu où « ça se passe ».

Je pense que la perception de l’Afrique est en train de changer doucement pour le meilleur. C’est très lent, mais je pense que la musique joue un grand rôle là-dedans, parce que beaucoup d’artistes africains émergent et deviennent des étendards, dans le bon sens du terme. À mon petit niveau, j’y contribue peut-être un peu aussi. »

Pour rappel, le FEMUA, Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (quartier d’Abidjan), a vu le jour en 2008 à l’initiative de Salif Traoré, de Magic System. C’est le plus grand festival de musiques actuelles en Côte d’Ivoire. Il a été créé entre autres pour permettre aux populations les plus modestes d’avoir accès aux concerts et il a permis la réhabilitation d’hôpitaux, d’orphelinats, de dons aux réfugiés et la construction de plusieurs écoles offertes.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
- Publicité -

DERNIERS ARTICLES

Articles Similaires