SUN SOOLEY : « Personne n’ose prétendre qu’il faut fumer de l’herbe pour être rasta… »

- Publicité -

SUN SOOLEY  est un artiste auteur-compositeur de musique reggae, multi-instrumentiste : batterie, guitare, keyboard. La fibre musicale est excitée très tôt chez lui, dès 12 ans il commence à écrire ses textes ; c’est à 17 ans qu’il fait sa première expérience de la scène avec un orchestre complet. Il intègre  l’illustre groupe de rap ‘’Pee-Froiss’’ en 1993, mais il se fera remarqué considérablement avec le ‘’Jant-Bi’’ en 1995. Il a à son actif  3 albums avec le ‘’Jant-Bi’’, 1 album international en 2010, et 1 solo sorti en 2003. En 2005, SUN s’envole pour l’Europe où il évolue jusque maintenant tout en s’activant dans sa carrière internationale. Entretien.
Dakarmusique.com : SUN SOOLEY ?
Sun c’est le soleil qui représente pour moi le symbole de  l’Espoir ou la bonne espérance de tous les jours, la positivité, la chaleur qui donne joie à la vie,  l’imperturbable cycle de la vie sur Terre. Sooley est un diminutif comme vous le savez de mon nom, Souleymane.
Dakarmusique.com : vous êtes passé du rap au reggae, parlez-nous un peu de cette conversion.
Le reggae a été ma passion première faut le savoir et du coup passer du Hip-Hop au Reggae n’a pas été difficile pour moi…d’autant plus que les 2 genres musicaux sont classés Black Music et ont des thèmes de prédilection assez proches.

Dakarmusique.com : qu’est-ce que vous retenez du ‘’Jant Bi’’ ?
Le Jant Bi est le groupe qui m’a fait connaitre au Sénégal et nous avons passé de superbes moments ensemble en tournée en Afrique comme en Europe. Nous sommes restés tous les 3 de bons amis.

Dakarmusique.com : ‘’Jant-Bi’’ damait le pion à beaucoup de groupes de rap, alors selon vous pourquoi ce groupe n’a pas survécu ?
Ce n’est pas une question de notoriété. Ce sont des suites logiques dans la carrière d’un musicien. Cet exemple existe dans beaucoup de groupes dans le monde entier, ce n’est pas une nouveauté. Les idées d’un groupe ne sont pas forcément les idées d’un de ses membres et donc faire des projets en solo concilie le musicien en question avec sa nature, sa vision, ses idées, son projet personnel.

Dakarmusique.com : que pensez-vous de la santé de la musique reggae au Sénégal ?
Je pense que ça grandit fort, de plus en plus des talents commencent à émerger et qu’il faudra juste canaliser ce flux dans de bonnes productions musicales, présenter de bons concerts avec des musiciens de bon niveau !

Dakarmusique.com : vous portez de longs rasta, qu’est-ce qu’ils symbolisent pour vous ?
Je suis né rasta dans l’âme et je m’en suis rendu compte encore plus au fil des années. Les dreadlocks sont juste une parure qui n’a rien à voir avec le fait d’être rasta puisque beaucoup les portent et ne sont pas rastas. Enormément d’artistes reggae célèbres n’ont pas de dreadlocks et sont pourtant des rastas purs et durs. Les ‘’Baye Fall’’ chez nous par exemple ne sont pas forcément rastas…même s’ils ont des similitudes dans leur philosophie de vie, ils restent quand même différents dans leur direction spirituelle.

- Publicité-

Dakarmusique.com : qu’est-ce qui vous a poussé à rédiger le morceau ‘’Dread a Lion’’ ?
« A new day is coming and the Sunrise is shinning again, got to be ever strong cos a dread is a Lion ». C’est une chanson de rédemption pour les dreads et rastas. J’y explique que le dread sera souvent confronté à une marginalisation dans la société mais qu’il restera toujours fort en ses croyances puisqu’il est dans le chemin juste. Celui de la croyance et de la confiance en Dieu, celui du partage et de la fraternité Humaine, celle du Naturel plutôt que du superficiel etc.

Dakarmusique.com : à votre avis de quoi manque la musique reggae au Sénégal parce qu’elle a du mal à s’exporter ?
Le monde du reggae international compte bien maintenant avec les chanteurs sénégalais-et même un peu avant avec nos groupes ainés immigrés en Europe. La nouvelle génération de reggaemen sénégalais se fait vraiment connaitre à travers les scènes internationales, les festivals… et ça ne vient que de commencer, le meilleur reste à venir ! Ca va grandir. Je pense maintenant que si nous arrivons nous, en tant que chanteurs de reggae sénégalais, à se serrer les coudes, à se soutenir et à organiser ensemble des projets communs pour tous nos fans du reggae au Sénégal, nous arriverons à mettre en place un public fidèle et consommateur qui nous suivra et nous supportera!

Dakarmusique.com : on assimile la musique reggae à la drogue, qu’en pensez-vous ?
Je pense que c’est tout à fait archaïque comme pensée ! Il faut dissocier la musique reggae à la vie et aux habitudes personnelles de chacun. Chacun prend sa propre responsabilité dans sa vie et ça ne concerne que lui. Personne n’ose prétendre qu’il faut fumer de l’herbe pour êtrerasta ou pour écouter du reggae c’est ridicule. La musique reggae reste  UNE MUSIC comme beaucoup d’autres genres musicaux et non une music pour pouvoir fumer de l’herbe. Les gens consomment de l’herbe sans aimer spécialement le reggae. Tellement d’autres aussi ont des dreadlocks sans jamais avoir jamais touché de l’herbe. C’est un amalgame qu’il faut séparer radicalement. Ensuite on a tellement l’habitude de diaboliser les consommateurs de reggae et d’herbe mais parlons aussi de l’alcool, de la cocaïne, de l’héroïne et d’autres substances qui sont plus dangereuses et qui sont très consommées dans des pays dits  musulmans ou à majorité musulmane.  Parlons aussi des pédophiles et des faux prêcheurs dans le monde religieux qui nous font croire à la morale et à l’éthique alors qu’eux-mêmes ne la suivent pas ? Chacun a ses « trip » perso dans la vie, c’est l’imperfection de l’etre humain qui est ainsi ! Juge-toi-toi-même avant de juger les autres ! GOD remains THE PERFECT !

Dakarmusique.com : quels sont vos projets en perspective ?
Sun Sooley est en train de préparer sa tournée d’été en Europe qui initiera au mois de mai et s’achèvera fin aout avec des concerts en France, en Italie, en Espagne, en Allemagne et en Slovénie. D’autres pays sont à confirmer sous peu.  La bonne nouvelle est l’African Reggae Factory (ex-Solar System) sera la Band qui supportera mes principales dates à venir ! Et je remercie fortement leur soutien inébranlable pour le Reggae Africain !  Et pour conclure la compilation « Rise up Afreeka ! », 1ére compilation d’artistes reggae africain est à son terme et nous allons le sortir prochainement avec mon label Universoul Records et d’autres partenaires.

Dakarmusique.com : auriez-vous un message à lancer au monde de la musique reggae ?
Yes, le reggae n’est pas une musique de mode, c’est l’histoire de peuples oppressés traduit par des chansons engagées ! C’est plus une mission de toute une vie qu’une musique au rythme de guitare ‘’skank’’.  Soyons toujours fidèles à la fraternité, au partage, au Respect et à l’Amour de votre prochain. Montrez à ceux qui ne savent pas, que cette musique qui fait vibrer nos cœurs et qui nous fait méditer à la vraie réalité par ses messages est une musique de PAIX et d’UNITE !

Dakarmusique.com : un mot aux fans.
Love You ! Pour tous ceux qui aiment ma musique, vous avez fait de moi ce que je suis aujourd’hui et j’espère bien remplir ma mission sur cette Terre au mieux, afin de laisser derrière moi une trace qui servira pour les générations futures.

Dakarmusique.com : que pensez-vous du site et radio-web dakarmusique.com ?
C’est un bon site, une belle vitrine pour la musique sénégalaise à travers le monde ! Allah vous guide ! Bonne continuation et merci !

Moustapha KORERA, DAKAR MUSIQUE
[email protected]

spot_imgspot_img
- Publicité -

DERNIERS ARTICLES

Articles Similaires