PAPE IDY SY, PRESENTATEUR A LA RTS « Mon objectif est d’apporter un changement à l’image audiovisuelle du Sénégal »

- Publicité -
Il s’appelle Pape Idy Sy. Un jeune et ambitieux animateur qui a commencé ses débuts dans l’animation en classe de 4ème collège. Il s’est très tôt habitué au micro. Il assure aussi l’animation de beaucoup d’activités à savoir les foyers socio- éducatifs et culturels organisés dans les collèges ainsi que dans d’autres manifestations. Tonton Idy comme le nomment les enfants, qui veut un jour paraître dans le lot des plus grands DJ du pays, travaille à ce jour à la RTS où il présente l’émission : « La star donne le tempo ».

Dakar Musique : Pape Idy peut- il se présenter ?
Mon vrai nom c’est Pape Idy Sy, je suis né le 28 Mars 1984 à Dakar et je suis étudiant à l’Institut Supérieur des Sciences de l’Information et de la Communication (ISSIC).
C’est depuis le lycée que j’ai eu la passion de l’animation, quand j’étais en classe de 4e à l’école Mame Thierno Birahim  Mbacké de Dakar. C’est dans cet établissement que j’ai rencontré un professeur du nom de M. Mbaye qui nous a lancés et nous a donnés l’occasion de prendre le micro pour la première fois et depuis lors cela est devenu comme un virus qui m’a pénétré.
Dakar Musique : Comment étaient vos débuts dans l’animation ?
Je peux vous dire que l’école m’a beaucoup marquée. Et après Mame Thierno Birahim Mbacké, je suis parti à Blaise Diagne puis à Galandou Diouf et toutes ces années durant, j’ai eu à prendre le micro devant le public pour animer et je peux dire que c’est cela qui m’a beaucoup rapproché de ce monde artistique. C’est suite à cela qu’on me sollicitait  dans beaucoup de manifestations et ces activités m’ont conduit à ce hobby qui, ensuite est devenu un métier. Il est vrai qu’il n’y a eu aucun membre de ma famille qui exerce ce métier et je peux laisser entendre que je l’ai recherché et que c’est grâce au micro que je me suis orienté sur la communication mieux encore tout ce qui est présentation à la télévision.
idy_sy02
Dakar Musique : Parlez- nous de vos études?
Après avoir fait la classe de terminale que je n’ai pas pu réussir finalement alors je me suis orienté sur la communication. C’est après avoir fait une formation de deux ans à l’école supérieure de communication et de management que j’ai décidé de venir à l’ISSIC pour pouvoir obtenir un diplôme de certificat technique en communication qui me servira certes de  bagage dans ce milieu de la télévision que j’évolue.
Dakar Musique : Comment s’est passé votre passage à la RTS ?
Mon passage à la Rts s’est fait de manière surprenante. C’est vraiment fait avec de la chance dans la mesure où c’est à travers les animations que je faisais dans les lycées, les quartiers que finalement des producteurs m’ont vu et se sont par la suite intéressés à ce que je faisais. Ainsi ils m’ont finalement proposé de faire une émission. Maintenant ce qui reste à faire c’est de travailler pour avoir une très belle carrière de présentateur de télévision.
idy_sy03
Dakar Musique : Que pensez-vous des autres animateurs?
Je trouve qu’il y a de bons animateurs qui ont du talent mais n’empêche qu’il y en a d’autres qui manquent de formation. Il y a beaucoup de jeunes très talentueux que j’écoute à la radio ou à la télé qui présentent bien leur travail mais n’empêche qu’il reste beaucoup à faire.
Dakar Musique : Comment avez- vous vécu votre première montée sur scène ?
Le premier jour où je suis monté pour la première fois sur scène m’a fait beaucoup rire. C’est vrai que je suis très croyant et je suis convaincu que Dieu existe mais je puis vous assurer que ce jour là, Dieu m’avait encore montré ses preuves parce que j’ai passé 5ans à attendre et mon concept d’émission que j’avais déposé auparavant à la Rts était soigneusement rangé dans les tiroirs sans réponse. Et quand les caméras se sont braqués sur moi, je me suis dit que tant d’années de travail et de prières et voilà en une minute que mes rêves se réalisent.
Dakar Musique : Selon vous c’est quoi l’animation et quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans ce milieu?
A mon sens, je crois que l’animation n’est pas de la cacophonie. C’est d’abord beaucoup de travail parce que beaucoup de gens improvisent alors qu’ils ne savent pas que l’improvisation se prépare. Les difficultés sont surtout liées aux préjugés parce qu’on est dans une société où les gens jugent beaucoup et aussi le monde des animateurs n’est pas très angélique avec les boites de nuit et les mauvaises tentations qui s’assimilent à ce métier. Mais je peux dire que j’ai eu beaucoup de chance grâce  aux valeurs de ma religion qui ont été inculquées en moi et à ma foie surtout. Mais malgré cela, les gens continuent toujours à nous juger mal. C’est cela qui est un peu difficile dans le métier.
idy_sy01
Dakar Musique : Peut – on savoir ce qui fait votre particularité ?
J’ai trois particularités. D’abord j’aime la simplicité qui, à mon sens, reste très importante. Actuellement la majeure partie des jeunes qui viennent fraichement dans les médias ont tendance à hausser les épaules, une fois qu’ils commencent à être remarqués dans leur profession. Mais moi je rends grâce à Dieu de m’avoir démarqué de cette tendance.
Ensuite, ma 2e particularité est le fait que je suis très à l’aise devant mon public. Devant le public c’est comme si je suis devant un miroir, je me vois moi- même, je taquine les artistes et j’ai le sourire à tout moment.
Et ma dernière particularité se trouve dans le travail, j’accorde beaucoup d’importance à mon travail et j’aime aussi les gens qui travaillent.
Dakar Musique : C’est qui votre idole ?
Mon idole c’est mon père qui était un officier supérieur de la gendarmerie et ancien diplomate aux USA. Il m’a toujours dit que le métier qu’il souhaitait faire c’est celui d’un communicateur, d’un présentateur. Alors, vu cela, je me suis dit pourquoi ne pas réaliser le rêve de mon père.
Dakar Musique : Vos projets?
Mon projet qui me tient le plus à cœur reste d’apporter plus à ce métier que les autres qui m’en ont devancés, d’apporter un changement à l’image audiovisuelle du Sénégal d’autant plus qu’il y a beaucoup de choses à faire. Je tiens aussi à remercier Dakar Musique qui est une structure nouvelle assurée par des jeunes très expérimentés.

Entretien réalisé par Pape Ousmane Cissé

spot_imgspot_img
- Publicité -

DERNIERS ARTICLES

Articles Similaires