bourba-djolofC'est une bien triste nouvelle.
Mouhamdaou Tafsir KONATE alias Bourba Joloff, un des membres du groupe Kumpë, s'est éteint le lundi dernier.
La rédaction de dakarmusique.com présente ses sincères condoléances à tous ses proches. Que la terre lui soit lègère Sen Kumpë à l’origine fut la rencontre de deux rappeurs ( Bourba Djoloff et Baay Sén) et d’un concepteur musical ( Ama Diop). Tous originaires du populeux quartier de la Médina, ils marquèrent dès leurs débuts en 1996 l’ensemble du rap sénégalais par leur esprit revendicatif et des textes fortement ancrés dans un contexte social fait de pauvreté, manque d’éducation, chômage et autres. En moins de trois ans en effet, ils purent attirer l’attention du public et des professionnels de la musique au point de
participer en 1999 à « D-Kill Rap », la compilation la plus controversée de l’histoire du rap sénégalais à cause de son engagement socio-politique et du fait que le rap hardcore après le premier album de Rapadio (produit par le même label- Fitna Productions) venait de s’installer définitivement au Sénégal. Grâce à son titre Nii Rék La (C’est comme ça que ça se passe), Sen Kumpë se fit sa place dans un mouvement où il devenait de plus en plus difficile de percer et fit ainsi partie, de l’avis de la majorité des fans de hip-hop, de la bonne graine de l’underground sénégalais avec laquelle il fallait compter.