akhlou-brick-9Quand on parle de Ridial, de Mistara ou bien de Arafat, on pense automatiquement à Akhlou Brick Paradise, ces jeunes rappeurs Mbourois qui ne sont plus à présenter grâce à leur titre « Sameu Choice » qui passe en boucle dans les postes radios et les chaines tv et qui confirme tout le bien qu’on pensait d’eux avec « Sénégal let’s do it ».  Entretien avec Akhlou Brick Paradise, dans les locaux de Dakar Musique, dans le cadre de la promo de l’« Open Doors » initié par le label Diegui Rails Records.

Dakarmusique.com : que veut dire votre nom de scène Akhlou Brick Paradise ?
Akhlou est un mot arabe qui signifie diotaye en wolof et rassemblement en français.  Le Brick renvoie à la base c’est à dire un groupe d’individu ayant une base et qui tende vers la satisfaction parce que Paradise égal satisfaction. Quand on est satisfait, on vit le paradis.

Dakarmusique.com : depuis combien de temps êtes-vous dans le milieu de la musique ?
Nous avons fait nos premiers pas dans le hip hop en 2004 mais ce n’est qu’en 2007 que nous avons  officialisé ce que nous faisons. Entre 2004 et 2007, nous avons participé à pas mal de concerts surtout dans notre localité à Mbour parce qu’un artiste, pour être connu, a besoin d’une base locale.

Dakarmusique.com : Akhlou Brick s’est fait connaitre en  2012 avec « Sénégal let’s do it » et la consécration est venue  avec « Sama Choice » en 2014 !
Ca nous fait un grand plaisir parce que c’était notre rêve de percer dans le hip hop galsen. Nous avons fait un constat qui est qu’au Sénégal, si tu n’es pas aidé par quelqu’un, ca va être difficile que tu réussisses. Dieu merci, nous avons eu le courage, le patriotisme et la volonté de réussir dans notre musique et franchement nous y croyons.

akhlou-brick-2

Dakarmusique.com : quelles sont les nouvelles d’Akhlou Brick ?
Il y en a beaucoup le 30 Juillet passé on avait fait un concert à Mbour, après on était invité à une émission radiophonique mais c’est le publique qui nous appelait pour en redemander  une seconde. Nous avons pris acte et il va y avoir un remake ce 11 septembre au cdeps de Mbour. De plus nous allons profiter des vacances pour faire plaisir aux fans. Il convient de noter également que nous sommes en train de faire les enregistrements pour l’album qui est pour bientôt.

Dakarmusique.com : musicalement que pensez-vous avoir apporté de nouveau au point que le public colle à votre style ?
Nous avons constaté que le hip hop galsen manquait quelque chose, que ce soit du coté de la musicalité, de l’aspect commercial etc. c’est la raison pour laquelle nous sommes venus avec  « open music, open mic », ce qui veut dire qu’ils peuvent s’attendre à tout de la part d’ Akhlou Brick Paradise mais ça va toujours être du hip hop.

Dakarmusique.com : dans le court et long terme, à quoi devrait-on attendre de la part d’Akhlou Brick ?
L’international est notre dream, nous avons pour ambition d’être des personnes entendues comme c’est le cas de Akon, de Jay Z etc. nous voulons représenter notre pays dans le monde entier et, inchalah, Dieu peut nous accorder cette faveur et nous l’espérons vivement.

Dakarmusique.com : comment concevez-vous le fait que vous n’avez pas encore d’album encore moins une mixtape et vous avez été nominés parmi les 18 artistes qui vont représenter la new génération du hip hop galsen au grand théâtre ?
C’est ce que je disais tantôt, peut être que c’est juste le travail parce que des rappeurs il y en a à gogo au Sénégal. Si on a été choisi c’est parce que seul le travail paie. C’est avec une joie immense que nous allons participer à la fête du hip hop parce qu’après tout c’est un rêve de s’y produire et inchalah, après la sortie de notre album, nous allons aller au grand théâtre pour y faire un concert.

akhlou-brick-8

Dakarmusique.com : comment se porte le hip hop Mbourois en particulier et galsen en général ?
Le hip hop Mbourois se porte bien peut être que nous sommes les rappeurs les plus connus de la localité mais il y en a beaucoup qui font du real hip hop. Pour ce qui est du rap galsen, il avance, il se porte bien, mais bien ne suffit pas il nous faut viser l’excellence.

Dakarmusique.com : et jusqu’à présent ce hip hop n’arrive pas à s’exporter, alors où est ce que le bât blesse ?
Le problème du hip hop galsen c’est la fermeture, la façon dont on fait et  commercialise notre hip hop. Supposons les P Square et autres, ils font des chansons très commerciales et pourtant ils sont d’Afrique et ils font Afrique. Donc je pense qu’il nous faut revoir la méthode et la technique de faire nos sons et essayer de mieux pratiquer pour relever d’autres défis.

Dakarmusique.com : avez-vous un message particulier à l’endroit de vos collègues artistes et  aux acteurs du monde de la culture ?
Ce que nous avons comme conseil ou idée je vais l’exprimer en wolof pour mieux me faire comprendre «  yalla daffa dieul malla yeup deflen ay youkhou, khoukhou yimou deff si malla yi mom la deff si niit, koussi meunoul li nakko nangou » mais aussi  « gniinga khameenté ni beug nagnouko te meun ko deff nagnou tidjii seniyy bountou sougnou beugué international ». Ceci s’explique par le fait que  le rappeur se doit d’être plus célèbre que le président car le président est national or le rappeur ou bien l’artiste est universel. Donc croyons davantage à notre culture et faisons en sorte de la revaloriser et la faire découvrir hors de nos cieux.

Dakarmusique.com : mot pour la fin !
Akhlou Brick va bientôt sortir un album, soyez prêt parce que ca va faire boom !

akhlou-brick-7

Abdoulaye Diaw, Dakar Musique
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.