daddy-bibsonCheikh Bou Coly plus connu sous le pseudo de Daddy Bibson est l'un des rappeurs les plus téméraires de sa génération dans le milieu du hip hop. L'auteur de "Jarraf", fervent talibé de Baye Niasse révèle détenir un gris-gris pour les mauvaises langues.
"Je possède un gris-gris (ndombo) pour les mauvaises langues, parce que je tombe souvent malade. Il m'a été offert en Casamance et une bague en argent qu'un de mes amis qu'un de mes amis Samba Sène m'a offerte", déclare celui qu'on appelle Daddy Bi dans L'Observateur.
Dans la seconde partie de l’entretien qu’il a accordé au journal Le Quotidien, le rappeur Daddy Bibson se prononce sur la situation sociopolitique du Sénégal. Sans détour, Cheikh Bou Coly (à l'Etat civile), membre du Parti socialiste dit ses vérités à propos de la gestion actuelle du pays par le Président Macky Sall.

"En ce qui concerne le Sénégal, le pays va très mal. Si je prends le problème qui se passe actuellement à l’université, c’est malheureux. Je suis allé aux Etats-Unis et chaque université a sa police. Il vaudrait mieux mettre sur pied une police universitaire. Les étudiants ne peuvent pas travailler devant ces policiers qui ne valent rien du tout. Combien de mois l’Etat est resté sans payer la bourse à ces étudiants ? 16 000 ou 20 000 francs Cfa, c’est déplorable (Ndlr : les bourses sont de 18000, 24 000, 36 000 et 60 000 FCfa)", dénonce "Daddy Bi" avant d’ajouter : "Si Macky Sall voyage, il donne de l’argent aux militants de l’Apr. C’est dépassé cette politique-là. Il doit revoir sa copie. Ses partisans ont tout faux". "C’est presque impossible de voter pour quelqu’un d’autre ici à Dakar avec tout le travail qu’abat Khalifa Sall (allusion faite aux Locales annoncées pour la fin de ce mois, Ndlr). Macky Sall devrait, lui-même, aider Khalifa Sall à poursuivre ses œuvres. Ce n’est pas une affaire d’aller en guerre contre quelqu’un", dit-il.

Source : Leral.net