biba-arif 1Biba Arif est un artiste chanteur qui se distingue par une voix extraordinaire. Il s’est forgé à la musique rap, s’est aguerri avec la soul et pour l’essentiel, Biba participe à pérenniser la culture et la civilisation du Sénégal à à travers ses chants traditionnels. Evoluant à l’extérieur depuis 4 ans, Biba a accordé une entrevue à dakarmusique.com ou il s’est prononcé sur sa carrière, son succès avec l’album « Nabi », ses projets etc. entretien.

Dakarmusique.com : a quand remonte le premier concert de Biba Arif et quels souvenirs gardez-vous en ?

J’ai tenu mon premier concert en 1992 Askia Mouhamed  à Colobane avec Faada Freedy et Ndôngo J ; notre groupe s'appelait le Lion Llan, le clan des lions. C’est Thierno de Dabel Musique qui était le présentateur de ce spectacle ce jour là. En fait, on avait fait 4 dates en 2 jours, le vendredi, lors des foyers des écoles. Après nous sommes allés à Karak où nous avons joué à SOS villages des enfants. A ce village, ce fut Aziz Coulibaly le présentateur, le lendemain nous avons joué  à Colobane à la biennale de Dakar, la 1ère édition à la place de l’Obélisque un Podium que Mba gérait Tonton mac et Docteur mac avec leurs danseurs c'était avant le Sunu Flavor.

Dakarmusique.com : aviez-vous prévu d’être artiste sinon qu’est-ce qui vous a mené à la musique ?

?Non, vraiment pas, j'étais plutôt danseur au début avec Ndôngo avant que Faada ne vienne ensuite, d’ailleurs ce dernier est un cousin. Il venait souvent chez moi c'est là que j'ai présenté Faada Freedy à Ndôngo J, et voilà le Lion Clan était né.

Dakarmusique.com : votre morceau « Arif » extrait de votre premier album « Nabi » vous a révélez aux mélomanes, comment aviez-vous vécu ce succès ?

 Je m’étais déjà fait un nom avec le hit « Noni None », puis avec Daddy Bibson « Féténtaan »,  la compilation « Asbeef ». De plus mes 11 featurings avec  plusieurs de groupe rap, dont le titre « maman none » de Bill diakhou ; je suis passé au Jolof band au début, après Bidew Bou Bess... Ma compilation « Brassards Rouges » censurées... Avant de sortir mon album « Nabi » dont le clip était Arif. Pour dire qu’en grosso modo je l'ai géré comme un Arif ak Talibé rek.

biba-arif 2

Dakarmusique.com : depuis un moment maintenant vous êtes du coté de Paris, comment se porte votre carrière là-bas ?

 Ça va Al Hamdoulilah, j'ai beaucoup appris depuis lors et j'ai mon groupe ici, je joue pas mal de fois, Ma shaa Allah !

Dakarmusique.com : vue de l’extérieur, comment vivez-vous la transformation graduelle du hip hop galsen ? Qu’est-ce qui lui manque pour décoller à votre avis ?

Y'a le talent vraiment Ma shaa Allah, ça va vite très vite même, il y'a de l'investissement, les rappeurs sont des soldiers, mais à mon avis, le plus grand problème reste le même : l'originalité, c’est-à-dire, notre identité dans cette musique même si on me dira qu’elle est urbaine.

Dakarmusique.com : pouvez-vous nous peindre les contours de votre futur prévu en 2014 ? Avez-vous un nom pour l’album ?

Mon concept et ma vision dans ce monde et dans la musique c'est le partage, d'où mon nouveau slogan, celui-ci, je vous le garde pour plus tard donc patience.

Dakarmusique.com : Y aura-t-il des featring ? Avec quels artistes sénégalais ?

 Oui il y en aura avec des artistes sénégalais et avec d'autres artistes internationaux.

Dakarmusique.com : un message à lancer peut-être ?

Je remercie tous mes fans, mon staff mon groupe Al Hamdoulilah !

Dakarmusique.com : dernier mot ?

Merci à Dakarmusique.com NIO FAR !

Moustapha KORERA, DAKARMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.