matadorMatador fait partie du cercle restreint des rappeurs old school à être doublement spécial car : d’une part il jouit d’un respect du public qui semblerait être inoxydable face à l’usure du temps, d’autre part  au courant de toute sa carrière, le rappeur de WA BMG44 a agité et revendiqué être un troufion artiste du peuple comme leitmotiv ; il a tenté à moult reprises de freiner la logorrhée de promesses des dirigeants dans le souci d’éveiller. Dakarmusique.com en aparté avec le bonhomme, entrevue.

Dakarmusique.com : vous avez impulsé le mouvement Slam dans l’univers musical du Sénégal, maintenant qu’est-ce que ça va fait de voir Grand Corps Malade, l’un des plus grand slameur de France au Sénégal ?
C’est un énorme plaisir pour moi ! Il y a 7 ans en arrière quand je parlais pour la première fois de slam à la télé, on me parlait  de Salam DIALL LO (rires), aujourd’hui  tout est différent. Grand corps malade est venu au Sénégal, et y a trouvé des slameurs, un public qui consomme beaucoup cette musique …moi, c’est tout ce que je voulais par rapport à la musique et j’en suis fier.

Dakarmusique.com : est-ce que les fans peuvent caresser le rêve de voir Matador en featuring avec Grand Corps Malade ?
Bah oui ! Mais actuellement nous sommes très pris, il y a pleins de show à assurer dont une tournée en Mauritanie durant des semaines. Toutefois une fois à Paris, nous nous attèleront à chercher leur contact pour essayer de valider ce projet pour le plaisir des amoureux des slams.

Dakarmusique.com : vous avez mis en novembre 2012 in the stories votre dernier album VOX POPULI.
Je suis entrain d’en faire la promotion ; vous savez moi je ne fais pas comme les autres, je laisse à l’album faire sa propre promotion et présentement, je suis    dans d’autres projets. ‘’ Xippil  Xol’’ a duré cinq ans, et Vox Populi va faire idem sinon moins qui sait, parce qu’entre ces deux opus j’ai sorti ‘’Souba’’ en France ; le hip hop c’est mon métier, mon gagne pain, c’est ce que je sais faire, je suis toujours dedans et j’essaie d’innover, d’apporter un plus à tout ça, répéter les albums ne n’est pas mon truc.

Dakarmusique.com : Vox Populi ?
C’est du latin, cela veut dire la voix du peuple. J’ai intitulé l’album ainsi parce que nous, nous ne sommes pas fixés sur le wolof, le français … j’écris 90 % de mes wolof parce que c’est une langue à exporter, on utilise aussi de l’anglais dans nos textes alors pourquoi pas le latin ein ? Ce choix montre  juste que nous nous ne sommes cloisonnés, ni renfermés au contraire nous sommes ouverts sur le  monde.

Dakarmusique.com : un mot à vos fans.
Préparez-vous ça va être on va donner le  meilleur de nous même à tous  les concerts.

Par Moustapha KORERA, DAKARMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.