daddy bibsonC’est une aubaine que d’écouter un son ou un album de Cheikh Coly aka Daddy Bibson. Avec  plus de dix albums sur le marché, Daddy B est un nom qui inspire le respect. Rarement un rappeur aura exprimé sa rage, sa passion, ses sentiments, sa conception avec autant de sincérité et de gravité que lui. Dakarmusique.com s’est fait accordé une interview avec le talibé de Baye Niass, interview au cours de laquelle Daddy se dévoile à cœur ouvert sur des sujets divers.

Dakarmusique.com : dans quoi s’active Daddy B ?
Daddy B est toujours dans la musique et dans le rap comme tout le temps d’ailleurs. Je travaille sur mon prochain album qui aura pour titre « Until Enough Time » (jusqu’à la fin des temps) qui va sortir cette année ou en 2014. De nombreux thèmes seront développés et il y aura beaucoup de featuring également.

Dakarmusique.com : pourquoi un titre aussi philosophique ?
Parce que le temps n’existe pas! Rechercher la fin des temps ou du temps, c’est ne plus s’y retrouver. Or on nous dit qu’au début il n’y avait que Dieu. Donc si le temps existe qu’est ce qui l’a fait exister ? D’où provient-il ? Etc. C’est autant de questions carrément philosophiques comme toutes réflexions de Daddy B qui trouveront leur tentative de réponses dans l’album à venir.

Dakarmusique.com : pensez- vous à la reconversion ?
Je serais toujours dans la musique.Je vais arrêter de sortir des albums mais je vais rester dans le milieu et pourquoi pas : producteur, manageur, dans l’événementiel, écrire des livres sur le hip hop etc.

Dakarmusique.com : que retient Daddy B de PEE FROISS à RAP’ADIO ?
J’ai été éduqué par le PEE FROISS et c’est avec eux que j’ai fais en quelque sorte mes classes. Métaphoriquement DADDY B a eu son bac avec le PEE FROISS et a fait sa formation professionnelle avec le RAP’ADIO c’est-à-dire  dans le rap hardcore, conscient et underground bien que les gens ont tendance à ne pas dissocier le fait d’être underground du fait d’être dans l’underground.

Dakarmusique.com : pour reprendre les termes de Queen Biz, qu’est ce qui était à l’origine de l’acharnement de DADDY B sur sa  personne?
Je ne me suis jamais acharné sur personne j’ai juste donné mon point de vue. Nous sommes au Sénégal et les gens préfèrent l’hypocrisie à la vérité. L’idée que je partage avec beaucoup d’autres MC c’est que  beaucoup de filles méritent mieux cette promo que Queen Biz parce qu’il y a un nombre infini de filles qui ont galéré pour le rap et qui n’ont pas cette promotion qu’on est en train de monter pour elle. C’est dommage parce que je n’ai jamais rien dit de mal sur Queen Biz. J’aime bien ce qu’elle fait, j’aime sa voix mais ce qu’elle fait c’est tout sauf du rap. Je le dis et je l’assume.C’est à elle d’être franchement sérieuse et honnête avec elle même quoi !

Dakarmusique.com : on a mal interprété votre pensée donc !
Bien sûr c’est la télévision Walfadjri qui a tout monté et je profite de cette occasion pour dire que je ne ferai plus  une interview avec Soul J. Quand on faisait l’interview ce n’était pas pour qu’il y ait des questions réponses, on ne l’a pas monté dans cet esprit. Soul J m’a interviewé puis il est allé voir Queen Biz, et l’a montée contre moi pour faire le buzz ; mais bon, je ne travaille pas pour eux parce que bien avant soul J je faisais mon hip hop et ça se déroulé bien pour dire que sans lui aussi ça va marcher. Encore une fois ce n’est pas sérieux parce qu’il faut rendre à césar ce qui appartient à césar. Je n’ai rien contre elle franchement, je la respecte en tant qu’artiste et pour mon album à venir je ferai tout pour l‘inviter sur un son.

Dakarmusique.com :Bibson est le rappeur le plus contestataire du mouvement hip hop !
(Rires). Non ! Il y a KEUR GUI, NITT DOFF  tous sont des rappeurs contestataires. Tu vois, dés que tu parles de Bibson on te dit : voilà c’est un rappeur contestataire, ça fait un peu mal parce que tu ne pourras jamais te faire comprendre. Le coté positif dans cette situation c’est qu’ils vont aller écouter la chanson et se dire : ah il représente, il a parlé de ceci et de cela. Par contredans le coté purement business, économique, ce n’est pas rentable. Mais coté respect c’est bien.

Dakarmusique.com : doit-on s’attendre à un beef de Daddy B dans l’album en préparation?
Non c’est fini les beefs parce que mon âge ne me le permet plus mais aussi mon guide spirituel m’avait demandé de revoir le message par rapport à cela. Il m’a dit qu’il vaut mieux lancer les messages dans la paix et dans la gaité.

Dakarmusique.com : le rap, passion ou métier ?
Je pense que c’est les deux parce que je gagne ma vie avec le rap, je fais vivre ma femme, mes enfants, ma famille avec le rap. Donc loin d’être une passion c’est un métier. Mais en faisant le métier nous avons la passion de bien le faire.

Dakarmusique.com : qu’est-ce qui explique ce paradoxe parce que souvent les artistes disent que c’est juste une passion parce que la musique ne nourrit pas son homme ?
C’est faux parce que si la musique ne nourrissait pas son homme on allait faire autre chose.

Dakarmusique.com : quelle lecture avez- vous du travail des manageurs dans le mouvement hip hop ?
Actuellement il n’ya plus de manageur; on en compte deux ou trois pas plus. Même dans le « MBALAKH » ce sont les artistes eux mêmes qui gèrent le business. Le métier de manageur est trop facile ici au Sénégal ; le manageur doit être celui qui organise, celui qui est capable de débourser des fonds pour l‘artiste, celui qui fait la promo de l’artiste, qui crée des lignes vestimentaire pour lui etc. En espérant avoir du retour. Mais il ne s’agit nullement d’être à coté de l’artiste, avoir un CD, de parler au nom de l’artiste quand il a besoin de contact. Il faut que les gens travaillent à l’avenir dans ce sens parce que c’est ce qui a fait reculer le hip hop. Je suis rassuré parce que je vois des gens comme SIMON, NITT DOFF, FOU MALADE qui se structure, s’organise et c’est une bonne chose pour le mouvement. Apres mon album je vais essayer d’ouvrir une boite de management et de production  pour les artistes.  

Dakarmusique.com : l’histoire se répèterait-elle avec la dynastie des FAYE et SALL ?
Je pense qu’il faut bien analyser les choses parce que même le prophète (PSL),  Cheikh Ahmadou Bamba, Cheikh Ibrahima Niasse etc. étaient tous accompagnés par des membres de leur famille. Je pense qu’on est à l’époque de la modernisation et de l’innovation, ce qui fait que nous devons essayer de mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut. Et dans ce canevas je pense que le président est mal accompagné ; mal entouré avec de vieux papis d’un coté et des incompétents d’un autre. Quand je vois un Bathily ou un Danssokho dans le gouvernement je me dis : ce n’est pas vrai, nous sommes toujours en 1974 ! C’est inadmissible qu’il puisse se permettre de mettre sur la touche les cadres de l’APR juste après son premier réaménagement.

Dakarmusique.com : un message à lancer ?
Je dis  à Macky Sall que les jeunes qui ont fait partir Abdoulaye Wade sont toujours là, munis de leur carte. Il a intérêt à travailler et à bien le faire sinon il risque de rejoindre Karim Wade à Rebeuss. Je plaide pour un Sénégal d’union, de paix et de transparence.

Dakarmusique.com : Comment trouvez-vous le site et la webradio Dakar Musique?
Je ne suis pas trop média, pas trop interview, raison pour laquelle je ne voulais pas faire cet entretien. Mais j’avoue que j’ai été étonné par rapport à l’angle qu’a pris notre échange. Je fuyais les journalistes parce que c’est toujours les mêmes questions qui revenaient, mais on n’a eu a discuté sur l’essentiel et je pense que Dakarmusique.com peut aller jusqu'à faire mieux que SENEWEB. « Inchala yalla nalene yalla may diamm » (que dieu vous donne la paix).  

Par Abdoulaye Diaw, DAKARMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.