ombre-zion-4A tout seigneur tout honneur, en ces temps, parlé de reggae revient à parler forcément d’Ombré Zion au Sénégal. Dans une façon en marge des interviews classiques, dakarmusique.com a demandé à Ombré de partager avec les internautes sa définition personnelle du genre musique REGGAE.

Dakarmusique.com : R ?
R, ce sont les racines parce que c’est une musique qui a ses racines ; bien sur que le reggae est né en Jamaïque, mais c’est une musique faite par black d’Afrique. Du coup nous ne pouvons pas parler de reggae sans  parler des racines.

Dakarmusique.com : E ?
Le E, c’est celui de l’égalité de tous devant la loi, car c’est une musique qui réclame le respect scrupuleux des droits humains.

Dakarmusique.com : G ?
Ce G, c’est le gift, la musique reggae est un don qui nous vient du ciel, elle peut être festive tout comme elle peut être totalement spirituel. On ne parle pas de reggae sans parler de culture, de rastafarisme, c’est une musique qui nous transcende ; c’est une musique qui nous parle d’égalité, de Dieux, on retrouve des messages semblables à ceux du Coran.

Dakarmusique.com : G ?
Ce G est à plonger dans l’univers du legs que Marley a fait au monde. A son époque, il n’était pas le seule noir célèbre, il y avait des James Brown mais qui ne se réclamaient pas d’Afrique, Marley était le seul à le dire.

Dakarmusique.com : A ?
dans la lettre A, il faut dire qu’on ne peut rien faire sans Allah, si je pouvais même je la mettrais devant les autres et ça donnerait « a-regge » (rires), parce que c’est Lui le first. Et par là je parlerais des  clichés qu’on colle aux reggaemen, je pense que c’est normale ; chaque pays a ses réalités, je mettrais à l’attention de tout le monde que ceux qui fument la gandia et qui ne sont pas rastas sont mille fois plus nombreux que peut-être les rares personnes reggae qui le font. Nous devons montrer les bonnes facettes du reggae, montrer que nous sommes des intellectuels et que nous sommes des personnes correctes.

Dakarmusique.com : E ?
Avec E, on dit évolution ; aujourd’hui, il y a des  Ombré Zion et tant d’autres, c’est un réel plaisir pour moi de faire partie de ces gens là qui représente le reggae sénégalais.

Par Moustapha KORERA, DAKARMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.