idrissa-diop-1Idrissa Diop est  une star planétaire qui se passe de présentation. C’est le seul artiste sénégalais à avoir partagé mille et une scène, cela pendant des années avec son mentor Carlos Santana ; il a également chanté avec Quincy Jones, Stevie Wonder, Yanick Noah etc. le chanteur du morceau Nobel a accordé une entrevue exclusive à dakarmusique.com, où il parle de quelques uns de ses tubes, de son amour pour son pays, de son groupe Demb ak Tay. Entretien.

Dakarmusique.com : parlant de mode et de musique, vous êtes resté intemporel grâce à votre style.
Oui parce que je me suis toujours intéressé à la mode des années 50, 60 etc. c’est cela qui me plait, de plus, les belles choses et les choses reviennent toujours. Je n’ai aucun regret par rapport à mon style vestimentaire, je n’ai pas de problème de mode ; par ailleurs, qui dit mode, dit démodé.

Dakarmusique.com : on a vu que vous vous étiez expatrié un moment, et puis à votre retour, vous avez  déclenché un tsunami de tubes avec Nobel, Fly on, Dayo etc.
Nobel a été quelque chose de magique, ce titre a été le titre le plus téléchargé  au Sénégal. La façon dont les sénégalais ont accueilli le titre me laisse sans voix, cela m’a fait tellement de bien. Quelque part, ce n’est pas une surprise, quand il n’y a de la qualité, in n’y a pas de surprise. J’ai assisté et célébré 214 mariages avec Nobel, donc je suis fier d’appartenir à ce pays.

Dakarmusique.com : il n’y pas eu que Nobel, il y a eu aussi Fly on.
Ça, c’était le titre phare de beaucoup de gens du mouvement hip hop sénégalais ; j’ai fais un duo de ce titre avec Yanick Noah etc. ce titre parle du Tout Puissant, et j’estime que la chanson a été bénie par Lui-même.

Dakarmusique.com : le groupe Dembak Tay ?
Dembak Tay, c’est la génération d’aujourd’hui et celle d’hier que nous sommes, nous avons envie de partager toutes les choses que nous connaissons, toute notre expérience musicale avec la jeune génération. Pour nous, la jeune génération c’est Dembel, qui fait un travail magnifique, et qui est d’une humilité hors norme. J’ai été en voyage pendant x années, je suis revenu dans mon propre pays, j’ai jamais oublié giving back, je n’ai jamais oublié d’où je viens. J’ai fait des scènes inouïes, des scènes de 80.000, 90.000  personnes avec Carlos Santana, Stevie Wonder, Yanick Noah, Quincy Jones etc. et d’autres musiciens, on a fait des choses magiques. Et tout cela, c’est le Sénégal qui me la donné, quand je vois que je peux partager ces  expériences avec la jeunes génération, je ne peux qu’acquiescer. Le groupe Dembak Tay, c’est le passage du témoin de l’ancienne génération à la jeune, mais il faudrait voir comment celle-ci va mériter de recevoir le témoin, parce que je voix beaucoup de talents, mais un talent ça s’arrose, ça se cultive, donc il ne faut pas être pressé d’être connu. Je suis connu dans le monde entier, mais je n’ai pas été pressé d’être connu, j’ai rencontré toutes ces stars en musique, bref c’est magique d’appartenir à ce pays qu’est le Sénégal.

Par Moustapha KORERA, DAKARMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.