habib faye 3M. Faye est un artiste d’une carrure exceptionnelle, car dès son jeune âge, il faisait montre d’un talent dont la précocité étonnait plus d’un. Multi-instrumentistes mais spécialiste de la guitare basse, Habib est l’un des grands messieurs de la musique qui font la fierté de tout un pays sinon de tout un continent. Accroché par Dakarmusique.com, Habite Faye a bien voulu répondre à quelques questions à propos de son album H2O. Entretien.

Dakarmusique.com : pouvez-vous nous parler de votre dernier album H2O ?
Oui H2O se porte très bien ! On a eu à le sortir  en mars 2012 en France, plus précisément à Paris dans la mythique salle du New Morning, il y a eu des prestations qui se sont faites à Paris et un peu partout en Europe ; actuellement on prépare la sortie pour le Brésil cette année, avec de grands musiciens, justement comme Gilberto Gil, Stanley Jordan un super guitariste américain, qui fera également parti de la fête. Evidemment je serai en compagnie de grand frère Vieux Mac Faye qui m’accompagne dans cette tournée. C’est dire tout simplement que j’ai eu la chance d’avoir un producteur suisse, qui est d’origine brésilienne, il travaille d’arrache pied pour une bonne tournée dans la capitale fédérale.

Dakarmusique.com : on pourrait bien apprécier l’album H2O comme totale jazz, toutefois quand on écoute le morceau ‘’Ayo néné’’ on a l’impression que l’opus a des contours mbalax ?
Oui ! En fait pour moi H2O, ce n’est jazz du tout hein honnêtement. J’ai essayé juste de faire un concept large pour tenter de faire sortir le coté élitiste de ma musique, parce que selon moi, le jazz est une musique d’élite. D’ailleurs si vous écoutez, vous verrez qu’il y ades duos avec Youssou Ndour, Manu Dibango, AngéliqueKidjo, Idrissa Diop, qui font tous de la world musique, donc dire qu’il y a que du jazz ah non non, c’est une musique du monde.
C’est sur que ce sont des morceaux instrumentaux, qui donnent une connotation un peu jazz, effectivement c’est comme une basse avec laquelle, les gens n’ont pas l’habitude d’entendre des sonorités, donc ils se disent que c’est du jazz. Il faut savoir que la basse est un instrument d’expression comme la guitare solo, comme la voix, c’est un instrument qui peuvent jouer le rôle de lead, alors il est normale pour ceux qui ne comprennent pas disent que c’est du jazz.

Dakarmusique.com : Aziz Dieng de l’Association des Métiers de la Musique a apprécié votre album comme une ‘’Invite à plus d’audace’’ qu’en pensez-vous ?
Pour moi, le jazz est juste une forme d’expression. En ce qui concerne ma musique, dans son  sens et dans sa définition, je ne peux pas définir cette musique comme étant du jazz. C’est vrai qu’on retrouve des morceaux instrumentaux, des morceaux qui sont grand public, joués acoustiques, chantés  pour la plupart, qui ont des contours jazz, mais qui ne sont pas.

Dakarmusique.com : comment se porte le jazz au Sénégal ?
Bah on pourrait dire que ça va, mais malheureusement ça reste dans le cadre élitiste, c’est juste certaines personnes dans certains coins qui écoutent cette musique. Pour moi, le jazz reste jusqu’ici une musique impopulaire au Sénégal.

Par Moustapha KORERA, DAKARMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.