nabyNABY est un artiste du Sénégal qui tire toute son inspiration de ses racines africaines. Celles-ci se mélangent et coulent dans ses veines en se moquant des triviales histoires de nationalités. Sa famille composée d’une mère malienne et d’un père guinéen, tous deux dans l’enseignement, l’ont amené à se projeter dans son époque sans se couper de ses origines.

Dans ses chansons, NABY impose une musique africaine authentique, moderne et métissée. Traitant des faits de société, NABY créé à partir de son environnement immédiat et chante en wolof les obstacles de la vie. Son style très mélodique aux accents reggae hip hop teintés de jazz, mais aussi de soul et de funk, lui est propre.
Sa carrière musicale débute en 1996 au sein du groupe de rap Peace&Peace. Ses premiers titres figurent sur les compilation phares du hip hop sénégalais. Cette expérience lui permet de participer à la compilation Da Hop produit et édité par Delabel (EMI, France sortie en 2000). Depuis, NABY multiplie les rencontres et ose les métissages les plus variés : notamment avec Duggy Tee, Awadi et le groupe Sikki Sakka (Hip Hop), Loan (électro), Boudhastiks (reggae), No Water Please (fanfare)…En début de parcours , au festival DK24, NABY est en première partie de Youssou NDour au Stade Demba Diop de Mbour.

Depuis il a participé au Festival Couleur Café à Bruxelles avec le groupe Rak Tak Sqad, au Festival de Marseille, au festival Afrikakeur (juin 2007), au Riddim 4 Children de Dakar, au festival Africa Fête (décembre 2007) et en première partie de Alpha Blondy au stade Demba Diop de Dakar (mai 2008).

Du côté de Paris, NABY se produit en solo au Lavoir Moderne Parisien et participe au Galsène Live Festival (novembre 2008). Aujourd’hui, après plus d’une dizaine d’années de carrière musicale, il présente son premier album solo DEM NAA, accompagné sur scène de ses quatre musiciens.


Réservations :  819.340.1993, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , www.ptitbonheur.org

Article source : Radio Cflx FM