countryman1er novembre 2005, 1er novembre 2010, voilà 5 ans, jour pour jour, nous quittait l’artiste, le musicien le compositeur, l’arrangeur et chef d’orchestre de la mythique formation de reggae Akiboulane, Abdourahmane Wane alias Bébé Wane ou Countryman.

Un des pionniers de la musique reggae au Sénégal, Countryman, comme l’appelait ses amis, était tout d’abord un acteur culturel. Au service de la culture tout simplement, Bébé Wane a collaboré avec beaucoup d’artistes et musiciens au Sénégal et à l’étranger. Ingénieur de son de formation, il a servi tour à tour dans plusieurs orchestres ou structures musicales avant de créer son propre label dénommé « Country­man Produc­tions », qui œuvra durant tout le reste de sa vie à la promotion du reggae, et particulièrement des jeunes artistes comme Dread Maxim, Ass Malick, Daddy Macky, Naby, etc.
Conscient de l’évolution de la musique reggae dans le monde, Bébé Wane a très tôt œuvré dans le sens de booster ce genre musical un peu stigmatisé au Sénégal. Il a été l’auteur de plusieurs compilations musicales et a enregistré plusieurs jeunes talents avant de monter son propre groupe dénommé Akiboulane, qui a servi de back up band à plusieurs artistes sénégalais, mais aussi jamaïcains, référence de la musique reggae dans le monde.

Acteur culturel chevronné, ancien enfant de troupe, humaniste, producteur, chef d’entreprise, Countryman a grandement contribué aujourd’hui au rebond de la musique reggae au Sénégal. Il a cherché et trouvé le besoin de s’exprimer au côté des artistes comme Naby qui, quatre ans après, est devenu le lauréat du prestigieux prix découverte Rfi 2009.

D’autres comme Dread Maxim, Ass Malick, Daddy Macky poursuivent leur bonhomme de chemin.

Son œuvre et son idéologie sont en train d’être perpétuées dans le cadre d’une grande organisation dénommée « Riddim 4 children » qui est une initiative de la Fondation Countryman qui a vu le jour après le décès de Abdourahmane Wane alias Bébé, fondateur de Countryman Productions. Mise sur pied par sa veuve Rokhaya Wane, la fondation s’est donnée pour mission de poursuivre le rêve de Bébé Wane, dans le but de venir en aide aux populations par le biais de la culture.

A l’orée de la 3ème édition du Festival mondial des Arts nègres, de grosses pointures de la musique reggae sont annoncées au Sénégal. Ce renouveau du reggae sénégalais, déclenché depuis un certain temps, doit aussi profiter aux talents locaux, afin de poursuivre le combat entamé par les artistes comme Abdourahmane Wane alias Bébé ou Countryman.

Par Lat NDIAYE

Régisseur général de spectacle