danse-afrique-danseDu 29 octobre au 5 novembre, la ville des trois caïmans se transformera en capitale de la danse et de l'expression contemporaine. Cette édition de Bamako va recevoir 16 pays africains invités, plus de 200 artistes et un espace de diffusion internationale pour la création contemporaine.

Initiées en 1995 par Culturesfrance, les 8e  Rencontres Chorégraphiques de l'Afrique et de l'Océan Indien "Danse l'Afrique danse!" se dérouleront du 29 octobre au 5 novembre 2010 à Bamako sous la direction artistique associée de Kettly Noël. Au programme : le concours mettra en compétition 20 compagnies et solos de 16 pays différents - une programmation dans les quartiers de la ville - des coproductions internationales - des rencontres professionnelles, et tout ceci au Palais de la Culture, au CCF, au Blonba, au Ciné Soudan, à Donko Seko, à la rue Princesse et dans toutes les communes de Bamako.

Les modalités du concours

Le concours s'adresse à tous les chorégraphes vivant et travaillant sur le continent africain. Il concerne des œuvres d'une durée comprise entre 10 à 15 minutes pour les compagnies et ne pouvant réunir plus de six interprètes sur le plateau. Parmi 150 candidatures provenant de 22 pays différents, ont été retenus 10 compagnies dans la catégorie "Pièces collectives" et 10 solos dans la catégorie "Solos". A l'issue de la biennale, le jury distinguera au maximum 2 pièces de groupe et 1 solo.

Comme distinctions, les deux compagnies et le solo primés bénéficieront d'une tournée internationale. La première étape se déroulera de novembre à décembre 2010 en Afrique à la suite de la manifestation dans le cadre du projet des ''Indépendances''. La seconde étape sera internationale. Par ailleurs, le jury accordera à la compagnie lauréate (1er prix) une aide à la création d'un montant de 5 000 euros pour un projet en 2011/2012.

Lors de cette biennale, il aura aussi des programmations hors concours. Tels que le plateau des festivals, Danse de Bamako, Connecting Projetcts, des Lauréats et après et Visa pour la création. Les invités de cette édition Gregory Maqoma (Afrique du Sud) et Radhouane El Meddeb (Tunisie).

La danse, le temps de la biennale, se veut libre de toute expression. La curiosité sera forte, la nécessité bien présente, la créativité prendra de plus en plus sa place et laissera des traces…La biennale Danse l'Afrique danse ! à Bamako est un événement de proximité et s'engage à toucher de près ou de loin la population de la capitale en développant des ancrages dans chaque quartier de la ville.

La directrice artistique associé Danse l'Afrique danse 2010, Kettly Noël, d'affirmer que la biennale Danse l'Afrique danse s'est déjà produite de nombreuses fois sur le continent africain. Mais la grande nouveauté, d'une importance décisive dans l'histoire de la manifestation, est bien le fait que le pays organisateur se soit à ce point financièrement engagé dans la production de l'événement. Le Mali est bien ce pays de culture que l'on a souvent vanté. Son investissement dans cette manifestation montre bien que l'orientation artistique fait partie intégrante du développement harmonieux de l'ancien Mandé.



Bandiougou DIABATE

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Source : Bamako hebdo via Maliweb.net