goree-d-fLa 5ème édition du Gorée diaspora festival, prévue du 4 au 7 novembre 2010, a choisi d’exprimer la vision d’une Afrique soucieuse de dépasser les clivages de la traite négrière, de la colonisation.

A la place d’une œuvre de mémoire contemplative, la 5è édition du Gorée diaspora festival (Gdf), prévue du 4 au 7 novembre 2007, ambitionne, cette année, au delà de l’aspect festif, de développer une œuvre de réflexion prospective. Le thème de cette année est « Les îles, lieux de mémoire, de paix et de réconciliation ». « L’objectif est de faire un travail de souvenir sur la question de la traite négrière pour s’en servir pour l’avenir », a expliqué, mercredi, au cours d’une conférence de presse, Me Augustin Senghor, président de l’association Gdf, par ailleurs maire de Gorée.


Dans cette perspective, deux sites considérés comme points de départ et d’arrivées, sont invités pour cette édition. Ce sont les îles du Cap Vert et les îles de la Martinique. « L’approche consiste à symboliser le caractère triangulaire de la traite, mais cette fois ci avec un esprit de réconciliation », a rappelé Me Augustin Senghor. Ainsi, le volet scientifique du Gdf, à savoir la conférence, projette de poser un regard croisé sur la thématique du festival avec des présentations de la Martinique, du Cap Vert et du Sénégal. Les experts de ces différents pays auront à réfléchir sur les liens entre lieux de mémoire, paix et réconciliation et à examiner leur pertinence à la lumière du classement de Gorée et d’autres îles comme patrimoine de l’humanité.

Il s’agira, selon les mots de Me Senghor, de mettre en valeur le patrimoine et le tourisme culturel. Selon lui, le but est de faire de Gorée un lieu de mémoire, un lieu de référence et au de là, positionner l’île dans l’après Festival mondial des arts nègres en termes de retombées.

El Hadji Massiga FAYE



Pour sa cinquième édition le Gorée diaspora festival a choisi comme thème « Les îles, lieux de mémoire, de paix et de réconciliation », c'est sur ce thème, que les participants à la cinquième édition du Gorée Diaspora Festival, vont réflichir. Selon Me Augustin Senghor maire de Gorée et président de l’association Gorée diaspora festivalGorée.
El Hadji Massiga FAYE
Source : Lesoleil.sn