waly bercyPour éviter un fiasco au Bercy de Wally Seck, les organistaeurs Moustapha Dieng et Khadim Dia, respectivement patrons de Sen Vision Art et de Vouzenou, ont fait appel aux conseils avisés de Youssou Ndour. Ce dernier en tant que grand Frère leur a conseillé de procéder à une « vente sauvage ». C’est-à-dire d’acheter eux-mêmes les billets dans les lieux agréés et d’aller à la rencontre des Sénégalais pour les leur vendre.

Cette technique, assurent les deux promoteurs de spectacles, leur a permis d’éviter le pire en vendant 6351 places pour 7230 spectateurs enregistrés le jour du concert. Initialement, informent Dia et Dieng, qui étaient face à la presse hier, lundi 11 juillet, ils voulaient que la salle de Bercy soit modulée pour accueillir 18 mille spectateurs. La vente des billets ne progressant pas au rythme espéré, ils sont descendus à 15 mille avant de passer à 9 mille places.
Malgré tout Moustapha Dieng et Khadim Dia considèrent que le concert de Waly à Bercy a été une réussite. Là où le bât blesse toutefois, selon eux, c’est l’attitude du fils de Thione Seck avant et après le concert. Les patrons de Vouzenou et de Sen Vision Art étaient face à la presse justement pour égrener leurs griefs contre le chanteur. Ils lui reprochent d’avoir manqué à plusieurs points de son contrat.