waly bercy2Le torchon brule entre Waly Seck et les organisateurs de son concert à Bercy. En effet Moustapha Dieng de Sen Art Vision et Khadim Dia de Vouznou reprochent à Waly dans une lettre de mise en demeure, de s’être produit le lendemain de son concert à Bercy (Ndlr : 5 juin 2016) au Docks Haussmann pour faire sa soirée «Rakhass». Nous apprend le Journal le Quotidien.

Dans cette lettre l’avocate des plaignants Fatou Mel Sall Marbeuf s’insurge contre Waly : «Vous n’aviez aucun droit de faire cette soirée encore moins pour un concurrent à vos promoteurs initiaux. Vous avez enfreint la loi française en vous produisant illégalement sur le territoire national au-delà de la période qui vous a été autorisée et justifiée par la délivrance d’une autorisation provisoire de travail et un visa pour l’unique concert du 4 juin 2016 à Paris Bercy» Consé¬quences : «Je vous mets en demeure, non seulement de me fournir dans un délai de 15 jours, toutes les informations relatives à cette prestation du 05 juin 2015, le nom du producteur, les recettes engendrées par cette soirée mais également de réparer les préjudices subis par les organisateurs » peut-on lire dans la lettre.
Du cote de l’artiste, il refuse de se prononcer sur le dossier le Quotidien. Waly ne veut pas se prononcer sur ce dossier. C’est un choix qu’il a fait de ne pas en parler dans la presse » a retorqué un membre de la cellule de communication du chanteur.