deesse majorLa chanteuse Déesse Major a été placée en garde à vue ce matin par la Sûreté urbaine pour attentat à la pudeur et atteinte aux bonnes mœurs. Selon l'article 318 du code pénal :

"Toute personne qui aura commis un outrage public à la pudeur sera punie d’un emprisonnement de trois mois à deux ans et d’une amende de 20 000 à 200 000 franc".

Pour rapel Le commissaire El Hadji Cheikh Dramé a exécuté un soit-transmis du Procureur de la République. Cette arrestation fait suite à la plainte du Comité pour la défense des valeurs morales au Sénégal (Cdvm) nous rapporte nos confrères de Seneweb.com.

Le 28 octobre 2014, Adama Mboup, le président du Cdvm, avait déposé une plainte contre la rappeuse qui s'était affichée dans une tenue vestimentaire qualifiée d’extravagante et attentatoire aux bonnes mœurs à l’occasion d’un concert au Stade Iba Mar Diop. De bonnes volontés étaient intervenues, en son temps, et la chanteuse avait présenté ses plates excuses.
Mais le Comité pour la défense des valeurs morales au Sénégal (Cdvm) a fini par réitérer sa plainte, deux ans plus tard, estimant que la rappeuse continue toujours à porter des tenues sexy en public et par conséquent à porter atteinte aux bonnes mœurs. Après avoir reçu la plainte, le Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Dakar, Serigne Bassirou Guèye, a envoyé un soit-transmis à la Sûreté urbaine. Après les auditions, Déesse Major a finalement été arrêtée ce vendredi 17 juin.