wemba papaJules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans.
Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière pour le continent africain. Dans les années 1950, la rumba congolaise dominait le continent et si elle est toujours aussi présente sur la scène africaine, c'est notamment grâce à Papa Wemba.
Papa Wemba était le fondateur du label Viva la Musica, en 1977, et on lui doit les tubes Analengo, en 1980, et plus tard Maria Valencia ou encore Yolele, emblèmes de la «world music». C'est le coup de pouce du musicien britannique Peter Gabriel qui le fait mondialement connaître.
Le musicien a découvert et formé des générations de musiciens africains comme Koffi Olomidé.
On lui doit aussi la création de la SAPE, la Société des ambianceurs et personnes élégantes. Papa Wemba, devenu mondialement célèbre grâce au coup de pouce de Peter Gabriel, a été victime d’un malaise lors d’un concert à Abidjan, samedi 23 avril, dans le cadre du Femua 2016, le Festival des musiques urbaines d’Anoumabo.
L’annonce de la mort de Papa Wemba a suscité un émoi en RDC. Artistes, personnalités politiques et anonymes se sont précipités sur les réseaux sociaux pour réagir à la mort de cet immense artiste dont les chansons sont devenues des classiques de la musique congolaise.
« Au revoir Yaya »
Koffi Olomidé, qui a évolué aux côté de Papa Wemba avant de fonder son propre groupe musical, a fait part de son émotion à travers un message publié sur Facebook.

Sur le même réseau social, la chanteuse Barbara Kanam a aussi exprimé « tout le chagrin » qu’elle « ressent en ce moment ».
« Mon cœur est en miettes », écrit, pour sa part, Ferre Gola sur Intagram.
Fally Ipupa a également réagi sur le même réseau social.
« Un ami parisien »
Des artistes étrangers ont également réagi à l’annonce de la mort de Papa Wemba.
Le chanteur français Soprano regrette « une légende africaine et un ami parisien ».
« PAPA », écrit simplement son compatriote Kaaris.
Le footballeur camerounais, Samuel Eto’o regrette « ce monument d'Afrique » qui « a tant aimé sa musique qu'il est parti en la servant ».
« Il a pris son envol vers les étoiles, comme les plus grands rois. Papa Wemba s'en est allé sur scène », a écrit sur Twitter Claudy Siar, présentateur de Couleurs Tropicales sur RFI qui a souvent interviewé la star congolaise.

Lambert Mende, « choqué »
Des personnalités politiques congolaises ont aussi réagi à la mort de « Papa », comme l’appelait ses intimes.
Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, s’est dit choqué par « la brusque disparition du grand artiste ».
« J'ai perdu un grand frère », écrit, de son côté, le député de l’opposition Martin Fayulu.
L’ancien ministre de la Fonction publique, Jean-Claude Kibala, évoque sur Twitter « le gardien du temple de la rumba » qui « nous a dit au revoir sur scène ».
Incrédulité puis émotion
Sur les réseaux sociaux, plusieurs utilisateurs ont d’abord douté de l’information annonçant la mort de Papa Wemba.

Avec Mediacongo.net