jmc 2016Le groupe sénégalais Sahad and the Nataal Patchwork a remporté le Tanit d’Or de la troisième édition des Journées musicales de Carthage (JMC) qui a annoncé samedi soir lescouleurs de son palmarès après une semaine marathonienne de concerts.
Tanit d’Or pour son spectacle Nataal, Sahad and the Nataal Patchwork reflète une moisson de diverses influences musicales, une errance, une voie d’éveil, un trait d’union entre plusieurs cultures.
Ce groupe est en effet un carrefour culturel où se rencontrent des musiciens de différents horizons. Ensemble, ils s’inscrivent dans cette tradition de jeunes qui portent avec eux le nouveau souffle de la musique africaine à la croisée des chemins entre le blues Malien, l’Afrobeat, le rock et le jazz qui font naître une sonorité kaléidoscopique.

La musique tunisienne a raflé les Tanits d’Argent et de Bronze décernés respectivement à Sabry Mosbah pour son concert « Assly » et Nasreddine Chebli pour « Fellega ». Sabry Mesbah a également remporté le prix Au fil des Voies remis par l’Institut Français de Tunisie (IFT) et le prix Tumex. Voici la liste des huit prix officiels des JMC 2016 :
Tanit d’Or : Sahad and the Nataal Patchwork du Sénégal
Tanit d’Argent : Sabry Mosbah pour son premier album Assly (mes origines ou mes racines) où il traduit ses influences musicales multiples, oscillant entre musique traditionnelle tunisienne (Malouf, Nouba, Hadhra) et le Blues, le Rock, le Reggae.
Tanit de Bronze : Nasreddine Chebli pour son projet Fellega, une oeuvre qui revisite notre patrimoine musical, nos chants du terroir, nos rythmes et nos sonorités. C’est un projet qui rafraîchit notre mémoire collective, suivant une approche dramatique et scénique.
Prix du meilleur concert ou meilleure œuvre musicale tunisienne : Raoudha Abdallah pour son projet musical Asrar (Secrets) qui propose un bouquet de ses propres compositions de chansons de patrimoine tunisien ouvert sur des sonorités maghrébines.
Prix du meilleur texte (langue et dialecte arabes) pour Bechir Kahwaji dans le concert Sourouh (Evasions) de Samy Dakhlaoui de Tunisie.
Prix de la meilleure interprétation (instrumentale ou vocale) : Amal Cherif pour son projet Ghodwa (demain) qui se veut est un voyage au cœur de la jeunesse tunisienne avec un air frais, nostalgique et qui exprime l’espoir, entre pop et rock.
Prix spécial de la composition musicale : Le Gangbé Brass band, du Bénin, considéré comme l’un des plus importants orchestres de cuivre d’Afrique, reconnu mondialement pour la qualité et l’originalité de son travail.

Lire la suite sur rtci.tn