fadiezDe son vrai nom Fatou Dieng, Fadiez était l’invité de DJ Sene dans micro bled sur votre radio Dakar musique. Cette originaire de Thiès nous livre dans cet entretien les différentes étapes de sa carrière.

D’où vient le nom Fadiez ?
En fait je m’appelle Fatou Dieng et fadiez c’est un nom qui est venu naturellement l’lorsque j’étais à l’école des arts. Fa et Diez étant des notes musicales et en même temps Fa le diminutif de Fatou, mes amis m’appelaient fadiez.

Comment arrivez-vous à cumuler l’enseignement et la musique ?
Je suis professeur de musique donc c’est le même domaine. A l’école je l’enseigne et dans le milieu je la pratique c’est toute la difference et j’arrive à m’en sortir. La musique est une passion pour moi j’ai voulu intégré l’école des arts après le BFEM mais les parents ont voulu que décroche d’abord le Bac. C’est ainsi que j’ai passé le concours avec brio après le bac et après 4ans de formation me voici professeur de musique.

Vous qui avez appris la musique comment analysez vous la régression de la qualité de la musique sénégalaise ?
Il y’a des gens qui font de la musique juste pour être célèbre et non pas par amour. C’est juste pour faire du buzz comme on dit et pour se faire certains y allient de la comédie ou des choses qui n’ont rien à voir avec de la musique.

Parlez-nous un peu de la tournée que vous avez effectué en France
Au fait quand j’ai sorti mon premier tube qui s’appelait « Lerna ma » que j’ai financé moi-même. Des blancs ont regardé la vidéo qui était de qualité moindre. Mais Ils se sont intéressés quand même à ce que je fais et m’ont approché pour qu’on travaille ensemble. C’est ainsi qu’ils m’ont proposé cette tournée. En plus j’avais rencontré un certain Lamine Sissokho qui était à Suède. Lorsqu’il est venu à Thiès dans le cadre d’une tournée, il m’a invité sur un de ses morceaux et j’ai improvisé. C’est ainsi qu’on a gardé contact et il m’a invité dans un concert qu’il anime chaque année en suède. Et depuis lors il m’invite dans tous ses concerts.

Oumar BA