youssou ndour au grand theatreL’ancien ministre de la culture offre à ses fans un cadeau de nouvel an qui provoque moult commentaires sur les réseaux sociaux.

Omniprésent en ses fêtes de fin d’année, le chanteur a mis en ligne, sur son compte twitter, l’intégralité de son dernier concert pour «l’offrir» aux fans absents. En a t-il le droit?

Relayée sur les réseaux sociaux, cette généreuse donation de l’ancien ministre de la culture provoque déjà de multiples réactions.

Selon des professionnels du droit de la culture et du spectacle, le ministre-conseiller du président Macky Sall s’exposerait à des poursuites judiciaires si jamais le Bureau Sénégalais des Droits d’Auteur se saisissait de cette affaire.

Ce bureau créée en 1973 et actuellement dirigé par Mounirou Sy, cadre du mouvement politique de Youssou Ndour, est une société de Gestion Collective de droits d’auteur est «chargé de garantir le respect et d’assurer la mise en œuvre des droits conférés aux créateurs en délivrant les autorisations préalables et formelles requises avant toute diffusion publique des œuvres du répertoire protégé.»

Plusieurs arguments sont avancés pour justifier une éventuelle violation des règlements du BSDA:

1. La qualité d’adhérent du BSDA suppose le mise à disposition à cet organe de l’Etat sénégalais de l’intégralité de ses créations artistiques, intellectuelles ou autres.

2. A supposer que le «king of african pop music» puisse offrir sa création, il n’est pas l’unique auteur des œuvres mises en ligne qui échappent ainsi à toute gestion par le BSDA, créant ainsi un manque à gagner à des tiers.

3. En acceptant une éventuelle monétisation sur You Tube, qui vaut renonciation de la commercialisation par le BSDA, le ministre-conseiller donnerait une piètre image de patriotisme indigne d’un responsable politique national.

Serait-ce encore une illustration des confusions nombreuses que le pouvoir en place, par excès de calcul politicien, impose aux sénégalais? L’avenir nous le dira!

SENENEWS.COM