doudou ndiaye rose 3Classé «Trésor humain vivant» par l'Unesco en 2006, Doudou Ndiaye Rose a joué avec les plus grands de ce monde.Depuis l’annonce de son décès, les cris et les pleurs fusent de partout au Sénégal et au-delà du pays. Des témoignages de grands artistes n’en finissent pas de pleuvoir également : « Mathématicien des rythmes » ou encore « maître du sabar », les surnoms élogieux ne manquent pas pour désigner le célèbre percussionniste sénégalais.

Soudeur de profession, sa notoriété internationale aurait commencé avec l’accession à l’indépendance du Sénégal. Un fait qui illustre mieux son statut de légende, c’est depuis le jour de l’indépendance en 1960 qu’il fut chef-tambour des Ballets nationaux après avoir été repéré lors du défilé. Mais il faut dire que c’est dans les années 80, que tout son talent sera connu du monde avec sa prestation au festival Nancy Jazz pulsations et en 1989 à la célébration du bicentenaire de la révolution française.