fata-concert 1Crédit Photo : facebook.com/roidumbalax

La scène n’a désormais plus de secret pour Fata el présidente qui a décidé d’en faire son terrain de jeu. Pour preuve, il avait donné rendez-vous au grand théâtre ce vendredi 26 Décembre pour un spectacle inédit. Chose promise chose faite.
Le spectacle commence timidement à 23h50 mn par un retour aux sources avec le CBV (Coups et Blessures Volontaires), menottes dans les mains accompagné de Gougou, pour revisiter l’histoire le temps d’une soirée hip hop qui promet avec Dj Kevin des usa et Dj Gee-Daye du Sénégal sur la platine.

Libéré des fers, l’artiste peut aller jouir de sa liberté de parole et d’agir d’introduire par la même occasion les artistes Saint-Louis Soldiers » et « One Pac » qui sont venus apporter leur contribution.
Les rideaux s’ouvrent pour laisser la place à ce qu’il conviendrait d’appeler « la révolution Fata » qui consiste en une parfaite orchestration d’instruments comme la kora avec Noumoucounda Cissokho, de tam-tam avec le chef d’orchestre Mbaye Dieye Faye, de flute, de l’orchestre Gunney Saint-Louis au complet et le tout posé sur des beats purement hip hop.
La symbiose et la synchronisation du traditionnel et du moderne sont parfaites et c’est partie pour une belle soirée son et lumière de qualité, un public nombreux bien que le grand théâtre n’a pas fait le plein. Les ténors de la musique sénégalaise comme Omar Pêne, Ismaël Lo et Youssou Ndour ont fait le déplacement pour témoigner leur gratitude au rappeur de même que Abdou Guitté Seck, Safari, Ass Malick, Da Brains etc. sont venus apporter leur soutien.
La révolution Fata est en marche et c’est sur les notes de « Guenté Bi » que la soirée se termine à 3h. Il reste à savoir s’il faut l’appeler du rap, du rap-mbalax ou autres.

fata-concert 2

fata-concert 3

Abdoulaye Diaw, Dakar Musique
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.