fallou-dieng-101La soirée dédicace prévue au Yengoulene ce samedi dans le cadre de la promotion de l’album « Momé Vent » de l’artiste Fallou Dieng a failli ne pas avoir lieu.  Et pour cause, ce sont les agents du BSDA (Bureau Sénégalais des Droits d’Auteurs)  qui sont venus interrompre la musique pour contraindre les organisateurs ainsi que le Yengoulene à payer leur redevance.  Ce qui a suscité une vive polémique entre les responsables de la soirée et les agents de ladite structure  qui se rejettent mutuellement la responsabilité de s’acquitter de leur devoir envers le BSDA (Bureau Sénégalais des Droits d’Auteurs)  et à la perception municipale.

D’ailleurs, les responsables de l’organisation nous confient qu’une plainte sera déposée contre Monsieur Cheikh Niang , propriétaire du Yengoulene, pour qu’il respecte la justice ainsi que ses clients « une structure comme le Yengoulene se doit d’être en règle avec toutes les autres constitutions similaires conjointes mais c’est inacceptable qu’on leur paie 200 000 f CFA et que le son nous soit coupé parce qu’il ne sont pas en conformité avec le BSDA et la perception municipale. Chose plus écœurante encore, l’ombre de Monsieur Cheikh Niang n’était plus visible dés que les agents du BSDA sont venus ce qui est irresponsable; nous allons déposer une plainte (…). »    
Retrouvé à la fin de la soirée par l’équipe de Dakar Musique pour avoir sa version des faits, Monsieur Cheikh Niang dira qu’« ils peuvent aller porter plainte où ils veulent je les attends de pieds ferme dans la mesure où c’est impensable que le Yengoulene paie leurs redevances au niveau de la BSDA et de la perception municipale. Cela n’existe nulle part ». Affaire à suivre…

Abdoulaye Diaw, Dakar Musique
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.