coumba gawlo 4Coumba Gawlo a soufflé une nouvelle bougie, la 24ème  année de sa carrière musicale ce 22 mars 2014 au Grand Théâtre National. Ce soir, le suspens n’est pas est-ce qu’il y aura du monde ou n’y en aura-t-il pas, mais plutôt qu’est-ce que la diva à la voix d’or  avait concocté de beau pour le charmant public venu envahir la salle dès les premières heures.

La messe était déjà dite aux vues de précédentes prouesses de la chanteuse du hit « Pata Pata ».
Nous sommes aux environs de 00H quand Dj Boub’s, comme à son habitude, plongea grâce à son charisme, toute la salle dans un état hystérique pour accueillir Gawlo. S’en est suivi un visuel qui retrace tout en image les différents évènements qui ont marqué la carrière de l’artiste, le tout accompagné par cris, joie et allégresse des spectateurs. Parmi ceux-ci, on pouvait distinguer Sérigne Mbacké Ndiaye, NdellaMadior Diouf, AissataTallSall, plusieurs autres célébrités et autorités.
Après cette vidéo projection, la musique commença à retentir, quand les rideaux levés, Gawlo parut derrière ses musiciens et sa voix commença à vibrer doucement dans les oreilles ; les applause de l’auditoire l’accueillirent en harmonie. Au cours de la soirée, Coumba a revisité le patrimoine culturel du pays, d’ailleurs la chanson « Djiin » a été le prétexte d’apercevoir la présence honorifique de l’orchestre de l’Armée nationale. Mis a part ce privilège, les gardiennes de la culture sénégalaise telles que : Soda Mama Fall, Athia Wélé, Daro Mbaye, Mama Kouyaté, Maty Thiam Dogo et Kiné Mbaye ont, en duo avec leur « fille » Gawlo récompensé le public de sa présence à travers des chants venus d’ailleurs. Dans la rubrique des artistes qui ont été extraordinaires, on peut citer : Youssou Ndour, Baaba Maal, Aida Samb, Amy Collé, et Carlou D. Le public a eu même droit à la présence du groupe de « Un café avec » sur la scène venu répondre à l’invitation. C’est le moment choisi par Gawlo, non sans étonner toute le monde, pour déclarer à Dj Boub’s « Boubacar Diallo mon chéri tu es venu … », après des bisettes de dire haut et fort : « je sais déjà qu’il est pris ».
Le spectacle s’est bien déroulé dans l’ensemble, seules choses à regretter sont : des personnes envahissaient exagérément la scène et l’heure abusive du commencement du show.

Moustapha KORERA, DAKARMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.