wasis-diopL’omniprésence du mbalax dans le paysage musical sénégalais est un phénomène transitoire dont le mouvement va engendrer un jour ‘’quelque chose d’important’’, prédit le musicien Wasis Diop, dont le prochain album regroupera ses différentes compositions pour le cinéma, un genre qui a contribué à sa renommée sur la scène internationale.

"Ce qui se passe aujourd’hui au Sénégal va engendrer les richesses de demain’’, a déclaré le musicien dans un entretien paru dans de nombreux quotidiens sénégalais, dont Enquête, en perspective d’un concert qu’il doit animer à Dakar où il ne s’était plus produit depuis maintenant plusieurs années.

"Ce mbalax récurrent, parce qu’on le trouve récurrent, je pense que quand on sait l’observer, on voit qu’il s’agit d’un phénomène passager’’, a dit l’artiste, se refusant à porter un jugement quelconque sur ce style musical très prisé des Sénégalais.

"Tout ce que je sais, c’est que le Sénégal regorge de musiciens géniaux et extraordinaires qu’ils fassent du mbalax ou autre chose’’, a ajouté Wasis Diop, dont le spectacle, dans la capitale sénégalaise, s’inscrit dans le cadre de la Journée de la Francophonie.

‘’Quand on regarde l’échelle du temps qui nous sépare aujourd’hui des précurseurs du mbalax tels qu’Abdoulaye Mboup et l’Orchestra Baobab, ou encore Youssou Ndour qui a su apporter quelque chose d’essentiel à la musique, il s’agit quand même d’une histoire qui est encore jeune’’, a analysé l’artiste.

‘’C’est un univers qui est en mouvement et qui engendra forcément un jour quelque chose d’important, non seulement pour le Sénégal mais aussi pour le monde’’, a prédit l’artiste qui envisage de sortir un nouvel album ‘’dans deux mois’’.

‘’C’est un album qui est différent des autres, en ce sens que j’ai voulu mettre sur un disque l’ensemble de mes compostions pour le cinéma. Il y a des inédits là-dedans, au moins 4, mais l’album est avant tout construit à partir de tout ce que j’ai pu faire pour le cinéma’’, explique Wasis Diop, dont le frère, Djibril Diop Mambéty, fut l’un des poids lourds du cinéma sénégalais.

APS