metzoSi on avait dit que Metzo a été arrêté pour refus d’être conciliant et impassible devant une action injuste, alors il n’y aurait rien de surprenant, car le monsieur est célèbre pour sa vibe légère pénétrée du souci de la justice. Acoustiquement, les thèmes qu’il aborde sont en parfaite conformité du respect de la loi, de l’effectivité de l’égalité de tous en droit et que soit également effective la paix en Afrique.

Il confirme sa probité en avouant au poste : « J'ai fait une bêtise et j'en suis désolé pour l'institution. J'ai beaucoup de respect pour la police, […] » La faute est grave, nulle besoin d’en débattre, aussi « Dura sedlex, sedlex » (la loi est dure mais c’est la loi), qu’elle est censée s’appliquée à tous sans distinction aucune, quand bien même on est un chauffeur de «Car rapide », un taximan, un camionner, un homme d’affaire avec son « Ségourama », ou encore un personnage public tel Metzo Diatta. Il est chef d’entreprise, et risque deux mois de réclusion pour avoir commis un délit manifeste ; d’autant plus que la faute est double du fait qu’il est porteur de voix, de surcroit un exemple pour un bon nombre de fans. Comme souligné par le site Seneweb dans un article : « La nouvelle directrice générale de la police nationale, Anna Sémou Diouf, a appelé à plus de rigueur et de sérieux dans le travail pour mieux prendre en charge les préoccupations des populations pour lesquelles, elle travaille. », certainement ! Parce que indubitablement Metzo tu as merdé, mais si  la dynamique enclenchée par la police, de vouloir et de devoir au nom du service public d’écrouer tous les corrupteurs n’est pas poursuivie, alors il y aura dans ce cas un relent d’injustice pour un fait défendu certes, mais vraisemblablement anodin dans la circulation routière.

Moustapha KORERA, DAKARMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.