youssou bouganeSi Youssou n’a rien à prouvé à personne, artiste reconnu sur la scène nationale et internationale, homme politique, et chef d’entreprise à la tête d’un empire sans exagération. Prince Arts règne arbitrairement dans la production des artistes, sa télé est propulseuse de carrière ; à cela, il parait que ses propositions sont alléchantes. Pas plus qu’hier une animatrice, un animateur a quitté une chaine pour rejoindre la TFM. Disons qu’avec beaucoup d’audace Bougane se défend plutôt bien, et son exploit d’avoir réussi à dérober à Prince Art la coqueluche du moment, Titi, est un véritable coup de maître. Quelque part certains disent que ce n’est que justice, parce que si l’élément apparemment essentiel de la Sentv Pape Cheikh Diallo est passé de l’autre coté, ce n’est pas étonnant qu’une embrouille de Titi avec son label profite à Bougane, ainsi il montre qu’il a les dents longues.

Ce qui ressort de ces allés-retours, c’est que les animateurs, animatrices, artistes etc. ne sont en fait que des pions que le jeu du business bouge au gré des fluctuations financières. L’art, le talent, le professionnalisme tombent en ruine, de plus sont en phase de devenir négligeables, parce qu’après tout, même plus que médiocre on peut devenir une star, allez au Zenith ou à Bercy.

Moustapha KORERA, DAKARMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.