conference-presse-gentleman-a-dakar-1Il était bien au Goethe Institut, en chair en os, l’une des icones, parmi les plus adulées du moment dans le monde reggae, Gentleman s’est agréablement illustré encore ; à ses cotés, son manageur Rodney, le directeur de Goethe Institut M. Jeismann, et le rappeur-reggaman Gunman Xuman, qui a assuré la double tâche de la modération et de la traduction des réponses de Gentleman et les questions des journalistes, cela durant toute la conférence de presse. Signaler aussi que Matador, Cheikh Amala Doucouré etc. sont venus donner un peu de prestige à l’auditoire.

Si l’on sait que déplacer Gentleman nécessite de gros moyens, et que sa présence au Sénégal ne peut être motivée par l’intérêt, effectivement, il confie : « En Allemagne, j’ai plusieurs connections avec des sénégalais, donc j’ai quelques idées de la culture sénégalaise »,et plus que tout « je viens au Sénégal parce qu’aussi je suis très curieux, pour l’échange culturel, cette venue est rendue possible par le Goethe Institut qui y a été pour beaucoup. »
Le Sénégal est comme un passage obligé en matière de musique, lorsqu’il a foulé le sol du pays il a « senti que la musique est seule capable de traverser les frontières », parce que savoir dans ce pays les gens l’écoutent « ça donne du baume au cœur. »
Dans tous les cas, c’est sûr et c’est porté à la connaissance de tous, Gentleman annonce : « qu’au concert de demain, je jouerai des inédits, des sons connus et je danserai » donc, tout le monde est convié à ce concert gratuit, qui promet d’être mémorable !

Moustapha KORERA, DAKARMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.