number one 1La musique Salsa serait un cocktail des musiques cubaine, portoricaine, colombienne et dominicaine qui voit le jour à la fin des années soixante dans les quartiers latinos de New York. Quelques années après son avènement,  l’Afrique y a marqué considérablement son empreinte, dans la même continuité le artistes sénégalais se sont illustrés de la belle des manières dans la pratique de ce genre musical.
Sous l’impulsiondu label Kojito, les  férus de la musique cuivrée, enrichie de tambour mettant en valeur les racines africaines ont été majestueusement servi par le l’Orchestre Number One.

Un Just4U archicomble d’spectateurs très stylés ; d’âges murs, pour la plupart, c’est chapeau sur la tête et costumes sur les épaules, alors que les dames étaient magnifiques en mode traditionnel.  Après les salamalecs et présentations de Dj Sow Karim, l’Orchestre Number One fut accueilli par un tonnerre d’applaudissements. Ce retour au devant de la scène est placé sur le signe de la commémoration de Feu Pape SECK membre fondateur du groupe, de qui on s’est rappelé durant une minute d’applaudissement et rendu hommage pendant toute la soirée. En Guest Star, le mythique groupe de Salsa l’Orchestre Baobab, il ne s’est pas fait prier car il a mis le feu au Just.
D’autant plus que la soirée a eu un tout autre standing avec la présence du ministre M. Cheikh Tidiane GADIO, Me El Hadji DIOUF, M. Moustapha DIOP, Bineta KHOUMA, El Hadji Bécaye MBAYE etc. Admirablement, l’ambiance des années 70 a prévalu de bout en bout.  Cris et acclamations conclurent chaque morceau, de plus les mélomanes ne se sont pas du tout gênés car toute chanson était un parfait prétexte  pour montrer ses talents de grands danseurs ; évidemment acclamation sur acclamation, les têtes qui dodelinent tout en tapant des mains, visiblement l’on ne pouvait pas tenir ses jambes tranquilles, allégresses et nostalgie décrivaient parfaitement la soirée. Viva la Salsa et viva l’Orchestre Number One!

number one 2

number one 3

Moustapha KORERA, Dakar Musique
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.