IMG 7732Ce 1erdécembre, les esprits auront été fortement marqués par un spectacle tout à fait hors commun aux allées du Boulevard Centenaire. Cette 12e Edition du Festival Africa Fête a accusé un léger  retard pour le lancement de la programmation. Aux environs de 23h le décor était bien planté pour le début du concert, et après les salamalecs de Gunman Xuman le MC et de G. Bayss aux platines, ce fut à Pape Gassama de commencer le show.

Apres ce 1er passage qui a reçu de timides réactions de la part du public, c’était à Dialy Bintou de venir chauffer celui-là qui ne demander qu’à voir. Toujours intermèdes par Xuman, avec un public de plus en plus nombreux, Keep Art entré sur une fausse note dû à un problème technique aussitôt résolu, avec la musique AfroBlues, ils offrirent  un passage tonitruant, naturellement ils  furent fortement acclamés.
Suivra ensuite une production brève d’un groupe Italien; très appréciée dans le milieu de la musique, l’exquise Mariettou Cissokho gratifia le public d’une prestation de haute facture, avec des tubes classiques très instructifs tel que « Miyamba » etc. Omar Mané et son groupe Njaba Naaba était aussi de la partie, très ovationnés car ils apportaient une touche du sud au concert. Ensuite l’intraitable et très fin raggaman Iba Gaye Massar laissait bonne impression avec ses chansons très pensives.
Et là commença les choses sérieuses avec le rappeur Congolais Lexus Légal, très stylé, voix forte et se lisait panafricain et résistant à travers ces chansons très engagées ; il termine non sans donner des conseils aux jeunes d’utiliser préservatifs pour mois de décembre.
Et tout à coup le public se réveilla avec des reprises correctes de refrains, ehh oui Bat’Haillon BlinD on the Podium avec Fou Malade, Niagass etc.
A quelques mètres du tréteau Viviane se trouvait dans une voiture, puis escortée jusqu’à la loge commune des artistes, elle fut accueillie sur le podium avec des cris et des chants d’allégresse. Oui plus que tout autre chanteur passé, elle a eu plus de faveur de la part du public. Avec ces danseurs qui captaient l’attention des gens, Viviane atteint l’osmose avec le public et parvenu à les faire danser malgré la fraicheur. C’est aux environs de 4h du matin que le concert toucha sa fin.

Moustapha KORERA, dakarmusique.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

{gallery}africa_fete_2012{/gallery}