lamine cissokho

Le musicien et choriste sénégalais, Lamine Cissokho, présente son troisième album international. Sorti en novembre 2017, Kora+ 1 est un mélange de sonorités qui témoigne du talent des auteurs.

Sur cet opus, le petit neveu de Lalo Kéba Dramé, dans son habituel élan d’ouverture à la musique métisse, joue avec des interprètes suédois.

Ainsi, après le succès de Sama Tilo, son précédent album, Kora + présente des duos instrumentaux entre la kora et les instruments tels que les accordéons, le piano, la contrebasse et le keyboard. Dans une approche évocatrice, harmonieuse et innovante, de magnifiques accords dénotent de la capacité du musicien sénégalais à raconter des histoires avec son seul instrument et qui séduit, au-delà des critiques, toute la sphère musicale suédoise.
Cet album est le fruit d’un travail de longue haleine. Il rappelle, par ailleurs, la passion de Lamine Cissokho pour les échanges et les rencontres. Un bel abord qui lui a encore permis de grandir et de faire évoluer son inspiration musicale. En effet, c’est un artiste qui tient particulièrement à la diversité musicale, laquelle constitue une richesse et un levier pour sa musique.
Dans le sillon de l’afro-jazz mandingue, l’enfant de la Casamance se veut un ambassadeur infatigable de sa culture en Suède et au-delà des frontières. 
Lamine Cissokho fera une série de concerts, de Dakar à Ziguinchor en passant par Yenne, Thiès et Saint-Louis.


senego