fallou-dieng-22A l’image d’Idrissa Diop, beaucoup d’artistes se sont initiés dans l’entreprise très risquée du trafic de visas. Le secteur est devenu très lucratif et peut arrondir les fins de mois parfois très difficiles pour nos chers chanteurs. Mais pour certains parmi eux, il n’est pas question de tomber dans ce travers. C’est le cas de Fallou Dieng.

Interrogé par nos confrères de la RFM, Baye Fallou exclue toute possibilité de convoyer des candidats à l’émigration. Pourtant, ce ne sont pas les sollicitations qui manquent. « J’ai été approché par beaucoup de personnes dans le sens de les aider à émigrer en les faisant passer pour des membres de mon orchestre, mais je n’ai jamais accepté », confie le chanteur. « Je ne suis accompagné que par mes musiciens lors de mes voyages », martèle-t-il.

Buzz.sn