jay-z-racisteEn arborant un médaillon du Five Percent Nation autour du cou lors d’un match NBA des Knicks de New York, Jay Z a provoqué la polémique aux Etats-Unis. D’autant que ce n’est pas la première fois que le rappeur et producteur porte un signe distinctif du groupe qui prône la supériorité des Noirs sur les Blancs. Pourtant, un représentant de Five Percent Nation assure que Jay Z n’est pas des leurs.

Jay Z a-t-il voulu faire passer un message, à la fin du mois de mars, en portant un médaillon du groupe Five Percent Nation autour du coup lors d’un match NBA au Barclays Center de New York ? Un symbole qui n’est pas passé inaperçu, et qui a déclenché une polémique aux Etats-Unis. Five Percent Nation – groupe également appelé Nation of Gods and the Earths – est une dissidence radicale de Nation of Islam, qui a été fondée à la fin des années 1960 par Clarence 13X. Et cette vision de l’islam noir américain est très implantée dans le milieu du rap. Five Percent Nation s’appuie sur plusieurs principes, tels que : « les Noirs sont les habitants originaux de la planète Terre », « les Noirs sont les pères et les mères de la civilisation, « l'Islam est un mode de vie naturel, pas une religion », « nos enfants sont notre lien vers l'avenir et ils doivent être entretenus, respectés, aimés, protégés et éduqués » ou « la famille noire unifiée est l'élément vital de la nation ». Outre-Atlantique, tous ces principes font dire à une grande partie de l’opinion publique que Five Percent Nation défend la supériorité des Noirs sur les Blancs., en s’appuyant notamment sur des témoignages de personnes infiltrées dans le groupe. Five Percent Nation défend aussi le principe que « 10 % de la population mondiale connaissent la vérité de l’existence, et que les élites choisissent de laisser 85 % de la population mondiale dans l’ignorance et sous leur contrôle ». Les 5 % restants justifient le nom du groupe.

Ce n’est pas la première fois que Jay Z porte l’étoile à huit branches, avec le numéro 7 au centre. Il l’avait déjà fait lors de la promotion de « Magna Carta Holy Grail ». Lorsqu’un animateur radio lui avait posé la question de savoir pourquoi il portait ce médaillon autour du cou, Jay Z avait esquivé la question et expliqué que ce n’était pas à lui. Un autre journaliste lui avait demandé si ce médaillon avait une signification particulière pour lui. Jay Z avait répondu : « Un peu. » Pourtant, un représentant de Five Percent Nation a expliqué au New York Post que Jay Z n’était pas des leurs. « Jay Z n'est pas un membre actif, personne ne s'est porté garant pour lui. Il a toujours été dit que vous n'avez pas le droit de porter l'insigne si vous ne souscrivez pas totalement votre vie au Five Percent Nation », a déclaré Saladin Allah. Toujours est-il qu’en portant ce signe distinctif, Jay Z est une nouvelle fois la cible des critiques aux Etats-Unis. En attendant une explication claire du mari de Beyoncé, qui, à chaque fois, reste évasif sur le sujet.

Source : non-stop-people.com