10525162 17288241

Le clou du gala du festival « Chant des Linguére » restera sans nul doute la partition de la mère de Coumba Gawlo, Adja Fatou Kiné Mbaye qui a ouvert le spectacle avec une rare originalité, revisitant la tradition avec une voix recherchée, à la symbolique d’une Linguére.

La mère de la Diva n’a pas que donné le ton de la soirée, mais la grande cantatrice a aussi loué les femmes distinguées et chanté les louanges de ces braves Dames qui font la fierté du pays. Mais c’est réellement quand il s’est agit de chanter sa fille , sur scéne, recevant un trophée à elle dédiée par ses employés, que celle qui lui a mis le pied à l’étrier a cédé à la forte émotion. La complicité entre « Yaye », et la seule disque d’or sénégalais est un secret de polichinelle. Le public de ce 7 Mars au King Fahd aura simplement découvert qu’en plus de la sève nourricière, Coumba Gawlo, avec la reconnaissance de sa mère, reste une âme sensible et reconnaissante, que la chaleur de ses larmes n’a pu cacher sous son regard embaumé de fierté.​