adiouza

Dans une interview accordée au journal L’Obs, Adiouza fait un bref diagnostic du nouveau style de musique adopté par les artistes Sénégalais.

Dans une interview accordée au journal L’Obs, Adiouza fait un bref diagnostic du nouveau style de musique adopté par les artistes Sénégalais.
Pour la chanteuse, le Mbalakh doit garder son côté traditionnel. « Je suis pour que le Mbalakh garde côté traditionnel. Que les différents publics aient l’embarras du choix d’écouter du Mbalakh, du Hip Hop, de l’Afro-beat, de l’Afro-Trap, du Ngoyane, du Regaae etc », dit-elle. Avant d’ajouter: « Mon souhait est que chaque style de musique ait son espace, sa place, son public, pour que les artistes puissent s’épanouir et avoir une vie descente ».

 

senepeople