safari

« On ne divorce pas sans mariage » . Cet adage sied bien pour les belles filles de Safari. Snobé par Gélongal qui ratisse large sou son label, le trio a opté pour voler de ses propres ailes. Ambition démesurée ou saut dans le vide, la source de People.sn explique que la bande pèse bien loin de ce qu’elle pense de sa valeur .
Le groupe Safari, composé du trio Maria, Khadija et Défa s’est bien séparé de leur producteur, Gélongal composé de Moussa, Samba, Papis. Mais devant une rumeur bien répandue dans le show-biz, ce n’est un divorce à l’amiable.
En réalité, les filles ont mis en place une structure de production pour voler de leurs propres ailes. Pourquoi ? La source de People.sn révèle que parce qu’elles se sont montées des ailes, avant d'ajouter qu’il y a un sérieux problème entre eux.
De quoi s’agit –il exactement ? Gélongal qui a permis au trio de se faire un nom sur la scène musicale sénégalaise est sollicité au point où la structure est engagée sur d’autres fronts, ce qui a retarder ou bloquer, les projets des ambitieuses filles.
« Nous avons seulement jugé nécessaire qu’il était temps que nous volions de nos propres ailes. Il n’y a rien de mal à cela. Comme on l’a toujours dit, ils restent nos frères. C’est grâce à eux que Safari est connu . Aujourd’hui, on a eu la chance de monter notre propre structure, Savaner, le nouveau label qui produit Safari ». Tout est dit ou presque.

people