fou malade conf simon

Les rideaux sont tombés sur le festival « Guédiawaye by rap » initié par le rappeur Fou Malade, membre du mouvement Y’en a marre. À l’heure du bilan, le promoteur de l’événement a exprimé sa satisfaction non sans solder quelques comptes. Notamment avec la mairie de Wakhinane Nimzatt, dirigée par son frère, Racine Tall, DG de la Rts, qui n’aurait pas respecté ses engagements.


Il dit : « Nous n’avons pas pu faire venir les artistes internationaux parce que la mairie de la commune d’arrondissement qui s’était engagée à assurer leurs prises en charge s’est désistée au dernier moment et nous n’avons pas voulu faire venir des artistes qu’on ne pourrait pas prendre en charge. »
Avant le festival, qui s’est tenu au mois de décembre dernier, le maire de Wakhinane a été interpellé sur ses engagements qu’il n’aurait pas tenus, alors que l’événement approchait à grands pas. Racine Tall affirmait que sa commune n’avait pas prévu de budget pour « Gudiawaye by rap ». Mais que, malgré tout, elle (la commune) a soutenu le festival en lui servant de caution auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie, un de ses partenaires.
« C’est faux, a tonné Fou Malade. Et pour vérifier, vous pouvez directement vous adresser à l’Organisation. Nous sommes ouverts au dialogue avec la mairie, mais nous restons sur nos principes et tenons à faire respecter les engagements de chacun des partenaires. Nous pensons même comme solution de ne plus demander à la mairie d’être partenaire du festival. »
Le rappeur croit savoir que si son frère, qui est maire Apr (parti au pouvoir), a refusé de soutenir son festival c’est pour sanctionner l’hostilité de Y’en a marre envers le régime. Il dit : « Nous sommes très conscients que nos positions politiques gênent les autorités et forcément, il y a un impact sur les activités que nous conduisons. »


seneweb