guigui 1

Suite aux propos de Tounkara dans l’émission « Le Grand Rendez-vous », Guigui répond à la provocation.

C’est avec déception que j’ai vu la vidéo de Tounkara à travers l’émission le Grand Rendez-Vous sur la 2Stv que je n’étais pas une référence pour mon quartier Grand Yoff. Des propos que mes parents, mes fans ainsi que les Sénégalais ont jugé choquants. Est-ce qu’il est une référence ? Lui qui passe tout le temps à rabaisser ses invités pour se valoriser, en humiliant les imams, qu’est ce qu’il a fait dans ce pays ?

Pour rappel, j’ai étais sacrée cette année en Norvège, le Ministère de la Santé m’a même désignée Ambassadrice pour la lutte contre le cancer du sein vue mon engagement et ma détermination à combattre ce fléau. J’ai initié un Festival Médico-Culturel « Grand Yoff Jotna » au mois de mai 2016 ou j’ai organisé des consultations gratuites et des dons de sang, en médicaments, des dépistages gratuits pour le cancer du sein et du col de l’utérus. Une initiative que la population sénégalaise en général et celle de Grand Yoff en particulier ont salué. Il y avait des gens qui étaient venus de partout pour bénéficier des soins. D’ailleurs, je suis en train de préparer la 2e édition prévue en mai 2017. Et ça, personne n’en parle ou nous encourage. Mais ils sont prêts à nous dénigrer à la moindre occasion.

Tounkara, je l’ai toujours considéré comme un frère, on se voue une complicité immense, et mes parents l’ont adopté car il ne se passe pas un jour ou ils ne me demandent pas de ses nouvelles, car lors du décès de mon grand-père il était le premier dans les lieux, même quand ma tante (mon homonyme) est décédée, c’est lui-même qui m’a remmenée à la maison car je ne pouvais pas conduire à ce moment de tristesse. Il m’a même aidé à corriger mon Mémoire de Master en communication. Raison pour laquelle, quand il m’a demandé d’être sa deuxième épouse, je lui ai dit que lui résiderait comme un frère, donc je me demander quelle mouche l’a piqué pour qu’il dise que je n’étais pas une référence, alors qu’il avait voulu faire de moi la mère de ses enfants.

senego