dip 1

De l’avis du rappeur Dominique Preira, alias Dip, les gens s’insultent dans le rap parce que c’est une musique née dans la rue. Jeune artiste du label Rep’Tyle Music de Grand-Yoff, Dip vient de sortir son premier album intitulé Tlk (Tey leu kagne), un disque de 16 titres.

Dans une interview accordée à Sud Quotidien, il est revenu sur ses relations avec les autres rappeurs. “Je ne dirais pas que c’est une inspiration, mais c’est ma vie, mon environnement, tout ceux avec qui j’ai des rapports dans ma vie, ma famille, mes amis, mes joies, mes soucis, mes peines. C’est tout ça que je rassemble pour le mettre dans ma musique et essayer de faire quelque chose qui peut être partagée par un maximum de personnes“, raconte Dip, justifiant son album. Selon le rappeur, Tlk, qui veut dire qu’en est-il aujourd’hui, est une référence à une évolution de sa vie, de sa carrière… Sur ses relations avec les autres rappeurs, il répond: “j’ai de bonnes relations. Par contre, il y a des artistes avec qui je n’ai pas de relations. Peut-être qu’on ne partage pas les mêmes genres de musique ou bien les mêmes opinions, mais ils sont minimes. Il y a des rappeurs dans mon label, mais ce sont des frères à moi.” Et par rapport aux attaques à son encontre, le rappeur de Grand-Yoff de confier: “On attaque tout le temps celui qui est au-dessus de soi.”Selon lui, ce n’est pas à cause de Youssou Ndour, mais le problème est autre. “A chaque fois on me colle des étiquettes, mais c’est à cause du niveau, de la place que j’occupe“, lance-t-il. “Je n’ai jamais vu, au Sénégal, notamment dans le milieu du hip hop, quelqu’un vendre son album de la manière dont je vends le mien. Je ne l’ai jamais vu. C’est tout à fait simple. Si c’était une autre personne qui l’avait réalisé aussi, j’en serais reconnaissant“, confie-Dominique. Et pour terminer, il rappel que le rap est une musique qui n’est pas née dans une maison, mais dans la rue. Selon lui, les gens s’insultent dans le rap, et personne n’y peut rien.

 

 

buzzsenegal