matador_04Le rappeur le plus live dans le mouvement hip hop au Galsen, mastodonte dans les punchlines comme dans ses actes, le bonhomme Matador  a accordé un entretien très riche en rebondissements à Dakarmusique.com. Au cours de celui-ci, le pacha de BMG44 nous parlera primo de la nouvelle ferveur citoyenne qui a conduit aux changements actuels, secundo de sa conception du live, et tertio de son prochain album.

Dakarmusique.com : Qu’est-ce que vous inspire comme réflexion dans  les derniers changements intervenus dans le pays ?
Bah je suis fier de mon pays, fier parce que je sais que le dur combat que nous avons mené n’a pas été vain. Il y a eu une nouvelle orientation qui a été conséquente, nous voulions substituer le défunt régime à celui-ci, c’est chose  faite voila la raison de ma fierté.



Dakarmusique.com : Des artistes sont descendus sur le terrain pour tenir tête au président sortant, et ont joint leurs paroles à leurs actes, partagez-vous cette démarche ?
Chapeau bas à tous les artistes qui ont agis de la sorte, il fallait le faire, ils l’ont fait quoi de plus normale. Je crois que même si nous devions mourir, c’est comme ça que ça allait se passer. Nous nous sommes sacrifiés pour notre pays depuis longtemps, ce n’est pas aujourd’hui que ça a commencé ; nous avons abandonné des études pour cette musique RAP engagé pour faire vraiment  changer pas mal de choses dans la société. Bravo à tous les jeunes qui se sont battus pendant des mois pour venir à bout de ce qui était là.

Dakarmusique.com : Il y a cinq ans que le précèdent album de Matador était à la disposition des fans, on n’a pas l’impression que les gens s’en lassent, alors Matador ne sera pas de si tôt dans les bacs ?
Non !!! Ça y est, c’est fini, tout a été très bien ficelé. J’attendais que tout ça se termine pour me mettre au travail, mon next  album « VOX POPULY » la voix du peuple c’est pour dans pas longtemps  avec une quatorzaine de titres ; pour récompenser tous les efforts fournis par les gens, je crois que ça vaut le cout de sortir l’album maintenant.

Dakarmusique.com : Est-ce que vous avez des duos en vues avec des artistes de classe internationale  ou avec des artistes  locaux ?
Eh oui il y aura plein de featrings, mais pas des featrings pour remplir, c’est  plutôt des duos avec des artistes qui représentent d’abord, ensuite qui sont de vrais rappeurs, et que j’ai véritablement senti. Côte musique, j’ai plusieurs beatmakers qui m’ont fourni du son, coté featring c’est également  ainsi que ca va se passer. Il y aura aussi beaucoup de chants avec des filles surtout, je voulais réserver ça comme surprise parce que les fans n’ont pas l’habitude de kiffer Matador  avec des ladies singers ; c’est ma façon d’apporter une innovation dans le paysage du hip hop au Galsen, avec du hip hop pas cru mais consommable par tout le monde. Je vais faire un véritable album, parce que la majeure partie des productions  que l’on présente comme étant des albums au Sénégal ne sont en fait que des compilations de sons, les artistes le font sans s’en rendre compte. A travers cette future production les gens pourront comprendre qu’est-ce un album, une mixtape, une compilation … Je vous le dis,  je ne vais pas décevoir les attentes. »

Dakarmusique.com : Matador et le live, est-ce une vieille histoire ? Qu’est-ce qui motive cette conception de la scène ?
Qui bouge dans le pays sait que nous sommes très appréciés, cela pas parce que nous avons beaucoup de connexions, mais du fait nous jouons live partout au Sénégal et à l’étranger, et pourtant c’est du rap en wolof. J’encourage sérieusement les jeunes à faire du live, parce que tout simplement si tu ne sais faire que du Play Back, tu ne pourras jamais rien faire avec le public. Là où tu aurais l’opportunité d’amener le public dans ta musique à l’aide de ton mic, voila qui est hyper important, d’ailleurs il y a beaucoup de problèmes dans le hip hop parce qu’il y a trop de Play Back. Moi, j’aime  le live, je ne travaille que ça ; quant je suis sur scène je me fais plaisir, et ça me fait plaisir de faire plaisir aux gens venus assistés à mes concerts.

Dakarmusique.com : Qu’est-ce que le secret de Matador pour être très apprécié dans le mouvement hip hop comme par beaucoup de fans ?
Cela c’est peut-être grâce au Très Haut ; bah moi je viens de Thiaroye,je suis toujours là-bas malgré le succès, je me la raconte  pas, je reste très humble dans mes démarches, et dans ma vie de toujours. Je n’ai pas beaucoup de billets, je ne roule pas en 4X4, mais hamdoulah. Si les gens aiment Matador, je crois que  ce n’est pas ma personne qu’ils aiment, mais c’est plutôt tout le travail que je fais qui pèse plus sur la balance. L’âme doit se  nourrir, et ma musique participe aux provisions de celle-ci, c’est peut-être grâce à tout ceux-ci que les gens m’apprécie. Ça me pousse à mieux travailler, et  à rester dans cette direction, je suis  fier d’être rappeur, et j’aime le rap ; ça ma fait vivre, j’aime mes « cassos » les rappeurs ce sont mes frères.

Dakarmusique.com : Votre mot en définitive ?
Dakarmusique.com c’est vraiment bien, c’est la culture. So big up à tous les artistes, parce que je sais que ce n’est pas facile de l’être au Afrique particulièrement au Sénégal, respect.

Entretien réalisé par Moustapha KORERA, Dakarmusique.com